Le Chef de la MINUSTAH salue la contribution du Chili à la formation de la police haïtienne

Des Haïtiens patientent devant le tribunal de la paix dans la ville de Grand Boucan, en mai 2012. Photo: ONU/Victoria Hazou

20 mai 2013 – Pour sa première visite officielle au Chili, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en Haïti et Chef de la Mission de Stabilisation (MINUSTAH) par intérim, Nigel Fisher, a salué lundi la contribution du Chili à la formation des policiers haïtiens, élément essentiel au Plan de consolidation et à l'autonomie de la Police nationale (PNH).

Nigel Fisher est actuellement en mission en Amérique du Sud dans certains des principaux pays contributeurs de troupes de la MINUSTAH, afin de discuter du processus annoncé de réduction des effectifs à l'horizon 2016.

Le Représentant spécial, accompagné du Commissaire de police de la MINUSTAH, Luis Carrilho, s'est rendu à l'école des carabiniers du Chili où 21 policiers haïtiens suivent actuellement une spécialisation en vue de devenir instructeurs.

M. Fisher a rendu hommage au professionnalisme des instructeurs chiliens, qui ont déjà formé plus de 200 policiers haïtiens. « J'ai vu ici l'engagement du Chili pour Haïti et c'est un plaisir de constater combien le Chili est un ami d'Haïti», a-t-il déclaré.

Il a expliqué que « pour la MINUSTAH, l'avenir d'Haïti est étroitement lié à deux thèmes: le développement et la sécurité. Actuellement, une de nos fonctions principales est d'appuyer la sécurité, et le plan de soutien à la police nationale doit permettre à la MINUSTAH de se retirer d'Haïti avec l'assurance que le pays sera en mesure d'assurer la sécurité de sa population », a-t-il ajouté.

Pour sa part, le Commissaire de police de la MINUSTAH a souligné que la police des Nations Unies travaille en Haïti « afin de contribuer à la sécurité de la population et d'appuyer la police haïtienne au niveau opérationnel ».

Le Directeur national d'état-major des carabiniers, l'Inspecteur général Claudio Veloso, a lui aussi souligné l'engagement continu de son institution à la formation effective des Haïtiens. « Les carabiniers du Chili s'engagent à fournir aux policiers les outils nécessaires pour qu'ils puissent à leur tour partager les connaissances acquises, une fois de retour en Haïti », a-t-il dit.

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies par intérim a entamé la semaine dernière une tournée au Brésil et au Chili, qu'il poursuit actuellement en Argentine et en Uruguay. L'Amérique latine représente 70% du personnel en uniforme de la Mission. La contribution chilienne s'élève à 500 militaires, 11 carabiniers et deux policiers enquêteurs.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Haïti: la MINUSTAH salue l'installation officielle des Conseillers du Collège Transitoire du Conseil Electoral Permanent

En savoir plus



Coup de projecteur