Nos efforts de développement doivent répondre aux priorités des peuples autochtones, dit Ban

des participants à la 12ème session de l’Instance permanente sur les questions autochtones. Photo ONU/Rick Bajornas

20 mai 2013 – Alors que la douzième session de l'Instance permanente sur les questions autochtones s'est ouverte lundi au Siège des Nations Unies à New York, Ban Ki-moon a souhaité que les peuples autochtones soient pleinement associés aux efforts – présents et futurs - de la communauté internationale en matière de développement.

« A moins de 1000 jours de la date butoir de réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement, et alors que l'agenda pour le développement au-delà de 2015 est en cours d'élaboration, nous devons nous assurer que nos efforts répondent aux priorités des peuples autochtones, dans le respect de leurs identités et de leurs cultures ». Les peuples autochtones doivent participer aux processus de prise de décision et exprimer leurs points de vue sur les thématiques qui les concernent de près, a-t-il dit.

Plus de 2 000 participants autochtones de toutes les régions du monde sont attendus du 20 au 31 mai pour dialoguer avec des experts indépendants, des États Membres et des organismes des Nations Unies.

Cette année, la session - inaugurée par une cérémonie de bienvenue avec le chef traditionnel de la nation Onondaga, Todadaho Sid Hill – mettra l'accent sur les recommandations de l'Instance permanente en matière de santé, d'éducation et de culture, ainsi que sur leur mise en œuvre.

Dans un message lu par le Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales, Wu Hongbo, M. Ban rappelle en outre la nécessité de protéger le riche héritage et les systèmes de valeurs des peuples autochtones, à commencer par l'éducation.

Un meilleur accès aux soins de santé devrait en outre leur être ménagé, tout en respectant leurs traditions, poursuit le Secrétaire général, qui plaide pour une meilleure compréhension des valeurs de ces peuples.

Enfin, le Secrétaire général a souhaité que la Conférence internationale sur les peuples autochtones prévue en septembre 2014 soit couronnée de succès.

L'Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones a été établie par le Conseil économique et social en juillet 2000 et s'emploie notamment à fournir à l'ensemble du système des Nations Unies des conseils et recommandations d'experts sur les questions autochtones par l'intermédiaire du Conseil. Elle est composée de 16 experts indépendants siégeant à titre personnel, nommés par le Conseil économique et social, sur proposition des gouvernements pour huit membres et des organisations autochtones de différentes régions du monde pour huit autres.


News Tracker: autres dépêches sur la question

La Namibie doit s'attaquer à l'insécurité foncière des populations autochtones, plaide un expert de l'ONU

En savoir plus





Coup de projecteur