Réfugiés du Darfour au Tchad : la course contre la montre a commencé, indique le HCR

Un groupe de réfugiés du Darfour à Tissi, au Tchad. Photo: MSF

17 mai 2013 – Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé vendredi avoir prépositionné de l'aide humanitaire pour venir en aide aux milliers de réfugiés soudanais dans l'est du Tchad.

Le HCR veut en effet parer à toutes les éventualités avant l'arrivée de la saison des pluies qui rendrait plus difficile l'accès à cette zone en raison des inondations. « Nous sommes engagés dans une course contre la montre », a indiqué depuis Genève le porte-parole du HCR, Dan McNorton.

Cette aide permettra de couvrir les besoins de 3.000 familles, alors que des fournitures supplémentaires devraient arriver à partir de l'entrepôt régional de Douala, au Cameroun, pour couvrir les besoins de 4.000 autres familles.

Plus de 30.000 personnes – dont une majorité de femmes et d'enfants – ont fui les affrontements tribaux au nord-ouest du Darfour et trouvé refuge à Tissi, une zone reculée, au calme précaire, située à la frontière avec le Darfour et la République centrafricaine.

En moyenne, 300 réfugiés continuent de franchir quotidiennement les frontières pour Tissi, a expliqué le porte-parole, alors que plusieurs autres tentent de fuir mais en sont empêchés par les groupes armés. « Ils racontent avoir fui parce que les violences ont fait plusieurs morts et que des hommes armés ont mis le feu à aux maisons », raconte M. McNorton.

A l'approche de la saison des pluies, de mai en novembre, les routes pour Tissi sont généralement impraticables, rendant impossible l'accès des organisations internationales humanitaires. « Les premières pluies ont déjà commencé à tomber », avertit le porte-parole, ajoutant que les réfugiés ont urgemment besoin d'abris, de nourriture, d'eau potable et d'une assistance médicale.

« Parce que l'acheminement de l'aide entre Douala et Tissi prend 20 jours par la route, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) prévoit de louer un hélicoptère », conclut M. McNorton.

Si 1.500 réfugiés de Tissi ont été réinstallés par le Haut Commissariat des Nations Unies pour Goz Amir, un camp situé à 250 kilomètres plus au nord, les fortes pluies ont empêché la poursuite de ces réinstallations.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Plus de 74.000 personnes fuient vers le Tchad les violences intertribales au Darfour

En savoir plus



Coup de projecteur