Îles Marshall : une équipe de l'ONU évalue les besoins des populations touchées par la sécheresse

Photo FAO/Giulio Napolitano

10 mai 2013 – Une équipe d'évaluation de catastrophes du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) est arrivée vendredi dans les Îles Marshall pour aider le gouvernement à mettre en place une stratégie pour lutter contre les effets d'une sécheresse sévère qui affecte les îles septentrionales du pays.

L'État d'urgence a été déclaré le 7 mai à cause de cette catastrophe naturelle, et des évaluations sont en cours dans quatre atolls du pays, avec une population de près de 1.500. Selon les premières indications, la majorité des réservoirs d'eau sont épuisés et l'eau des puits est non potable à cause d'une contamination bactériale et la grande teneur en sel.

La plupart des installations de purification d'eau fonctionnent actuellement à capacité réduite et la sécheresse a gravement affecté les récoltes, composées principalement de bananes et de fruits d'arbres à pain.

« Le manque d'eau potable est une préoccupation humanitaire urgente, et les enfants sont particulièrement vulnérables », a affirmé le porte-parole de l'OCHA, Jens Laerke, lors d'une conférence de presse à Genève.

Deux navires du gouvernement ont commencé à acheminer de l'eau potable, des kits hygiéniques et d'autres fournitures humanitaires aux îles du nord-ouest et du nord-est du pays pour 600 familles dans les communautés les plus affectées.

« Il y a un grand risque que la sécheresse se poursuit jusqu'à la fin du mois de juillet. Plusieurs mois de précipitations normale sont nécessaire pour remettre à niveau les eaux souterraines et plus longtemps encore pour rétablir les cultures », a expliqué M. Laerke.

Le gouvernement recevra une assistance initiale d'urgence de 500.000 dollars de l'OCHA pour financer les interventions d'urgences immédiates.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Une nouvelle étude révèle le coût considérable de la dégradation des sols et de la sécheresse