Soudan du Sud : l'ONU encourage les Sud-Soudanaises à s'impliquer dans le processus constitutionnel en cours

Des femmes à Juba, au Soudan du Sud. Photo: UNMISS

7 mai 2013 – Le Représentant spécial adjoint de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS), Raisedon Zenenga, a souligné mardi que les femmes devaient assumer un rôle plus important dans la vie politique de ce pays, particulièrement dans le cadre de la rédaction de la nouvelle Constitution.

Lors d'une conférence nationale qui s'est déroulée aujourd'hui dans la capitale Juba, M. Zenenga a souligné que les Sud-Soudanaises avaient une opportunité unique de contribuer directement au développement de leur pays en prenant activement part à ce processus constitutionnel.

« La rédaction de la constitution est un aspect central de la construction nationale. Une nation se rassemble autour de valeurs et d'aspirations communes », a affirmé M. Zenenga, en ajoutant que c'est dans la constitution que sont formulées ces valeurs et aspirations.

La conférence, qui dure une semaine, est organisée par l'Association générale des femmes du Soudan du Sud et l'Institut démocratique national, avec le soutien de la MINUSS. Elle rassemble des représentantes des 10 états du pays, venues faire des recommandations pour la rédaction de la nouvelle constitution.

Pour M. Zenenga, la conférence est l'occasion pour la Commission nationale de révision constitutionnelle de tenir compte des préoccupations exprimées par les organisations et associations féminines afin de promouvoir le rôle et les droits des femmes dans la société sud-soudanaise.

Le rôle de celles-ci est d'autant plus important pour les Nations Unies dans le contexte de violences intercommunautaires qui menacent régulièrement les civils, dont de nombreuses femmes et enfants.

En avril dernier, la Représentante spéciale du Secrétaire général, Hilde Johnson, avait rappelé que la MINUSS s'était engagée à faire respecter les droits des femmes, des enfants et des personnes âgées, tout « particulièrement vulnérables ».

« La diversité est la force même du Soudan du Sud », avait-elle affirmé. « Elle devrait être le socle de la population, et non une source de divisions. »


News Tracker: autres dépêches sur la question

La MINUSS demande au Soudan du Sud une protection renforcée pour les civils de l'état de Jonglei

En savoir plus





Coup de projecteur