Le nombre de Syriens qui ont besoin d'une assistance humanitaire plus que jamais élevé, selon l'OCHA

Une livraison de denrées alimentaires du PAM à Alep en Syrie. Photo: OCHA/Gemma Connell

7 mai 2013 – Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), 4,25 millions de personnes sont désormais déplacées en Syrie et les deux principales villes du pays, Alep et Damas, concentrent le plus grand nombre d'entre elles – 1.250.000 à et 705.200, respectivement. Au total, ce sont désormais 6,8 millions de personnes qui ont besoin d'une assistance humanitaire d'urgence, dont la moitié sont des enfants.

« Les mouvements de personnes déplacées continuent d'être considérables et fluides et de nombreux Syriens ont été contraints à se déplacer à plusieurs reprises », a précisé le porte-parole de l'OCHA, Jens Laerke, lors d'une conférence de presse à Genève.

En avril dernier, lors d'un exposé au Conseil de sécurité, la Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires, Valerie Amos, avait énuméré les difficultés considérables qui se posent pour acheminer l'aide humanitaire en Syrie et demandé l'ouverture de la frontière turco-syrienne pour les convois d'aide, à laquelle le gouvernement syrien continue de s'opposer.

De janvier à avril, l'ONU a réussi à venir en aide à près de 764.000 personnes dans les zones aussi bien sous contrôle des rebelles que du gouvernement, ainsi que dans les zones contestées.

Selon M. Laerke, le dernier convoi à avoir franchi la ligne de conflit est parti le 25 avril et a acheminé des articles de première nécessité à 24.000 personnes à Ter Mallah et Al Ghan, dans le gouvernorat de Homs.

L'OCHA a mis en ligne les données sur la fourniture d'aide et des besoins en Syrie. Elles indiquent que les convois atteignent parviennent de plus en plus souvent dans les zones difficiles d'accès, en dépit du manque de progrès dans l'allègement des contraintes bureaucratiques.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Devant les obstacles à l'aide humanitaire en Syrie, des responsables de l'ONU exhortent le Conseil de sécurité à l'action

En savoir plus





Coup de projecteur