Journée internationale: l'ONU salue la contribution des sages-femmes à la santé maternelle dans le monde

Des investissements pour renforcer le rôle des sages-femmes peuvent sauver des vies. Photo: FNUAP

6 mai 2013 – À l'occasion de la Journée internationale de la sage-femme, le Fond des Nations Unies pour la population (FNUAP) et la Confédération internationale des sages-femmes (ICM), ont salué dimanche la contribution des sages-femmes au bien-être des mères et des enfants du monde entier

« Des sages-femmes qualifiées, dotées des ressources et du soutien adéquats, peuvent faire une différence entre la vie et la mort pour près de 300.000 femmes chaque année et trois millions de nouveau-nés », note le message conjoint adressé par les deux entités.

« Outre leur travail, qui consiste à s'occuper des femmes pendant et après l'accouchement et à dispenser les soins nécessaires aux nouveau-nés, les sages-femmes proposent un large éventail de soins dans les situations d'urgence humanitaire. »

« [Elles] peuvent aussi former et superviser des communautés de personnels de santé à la promotion de pratiques plus sûres », ajoute le FNUAP.

Les sages-femmes sont cruciales pour assurer un accès universel à la planification familiale qui, une fois réalisé, permettrait de prévenir 87 millions de grossesses non souhaitées qui souvent débouchent sur des avortements à l'origine de près d'un tiers des décès maternels.

« Les disparités économiques, les inégalités et l'inaccessibilité à des services dans certaines régions ainsi que la pénurie de 350.000 sages-femmes souligne, plus que jamais, l'importance de sages-femmes à travers le monde », souligne un communiqué de presse du FNUAP.

D'après l'agence, près de 222 millions de femmes souhaitent retarder ou éviter leurs grossesses, mais manquent de moyens modernes pour y parvenir. Pour le Fonds, les conseils « inestimables » des sages-femmes contribuent à donner aux jeunes couples et femmes la capacité de prendre des décisions qui correspondent le mieux à leurs situations individuelles.

« Nous demandons à toutes les nations d'œuvrer ensemble à la lutte contre ces inégalités et contre le manque d'accès aux soins dispensés par les sages-femmes. Nous les encourageons à promouvoir une éducation de qualité, des technologies innovantes et un environnement qui permettent aux sages-femmes d'harmoniser leur rôle vital au sein des communautés et sociétés, surtout dans les pays en voie de développement », souligne le FNUAP.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Facteur de santé et de développement, la planification familiale doit être universalisée, selon l'ONU

En savoir plus