Le Conseil de sécurité crée la Mission d'assistance des Nations Unies en Somalie (MANUSOM)

Des soldats du contingent ougandais de la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM). Photo: AU-UN IST/Stuart Price

2 mai 2013 – À l'unanimité de ses 15 membres, le Conseil de sécurité a créé, jeudi, la Mission d'assistance des Nations Unies en Somalie (MANUSOM), avec un mandat initial de douze mois, qui débutera à compter du 3 juin.

Soulignant le besoin « de coordonner efficacement l'appui international au gouvernement fédéral somalien », le Conseil charge cette Mission d'appuyer les autorités dans le cadre du processus de paix et de réconciliation et, le cas échéant, la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) « sous forme de d'orientations et de conseils stratégiques en matière de consolidation de la paix et d'édification de l'État ».

Le mandat de la MANUSOM prévoie également qu'elle aide le gouvernement à coordonner l'action des donateurs internationaux et contribue au renforcement des capacités dans le domaine de l'état de droit, tout en surveillant et prévenant les violations des droits de l'homme dans le pays.

La décision du Conseil de sécurité fait suite à l'adoption, le 6 mars, d'une résolution prorogeant d'un an le mandat de l'AMISOM et levant partiellement l'embargo imposé depuis deux décennies à la Somalie. En adoptant ce texte, ses membres avaient suivi la recommandation du Secrétaire général Ban Ki-moon, pour qui le Bureau politique des Nations Unies pour la Somalie devait être dissous et remplacé par une nouvelle mission politique élargie le plus rapidement possible.

M. Ban avait alors dépêché, du 17 au 29 mars, une mission d'évaluation technique en Somalie et dans la région, menée par le Département des affaires politiques. D'après une lettre adressée au Conseil, la nouvelle mission des Nations Unies aura essentiellement pour fonction de jouer un « rôle catalyseur » et d'aider « le gouvernement fédéral somalien à créer l'environnement politique et stratégique voulu pour ouvrir la voie à la consolidation de la paix ».

Compte-tenu de la demande des autorités, qui souhaitent que les donateurs internationaux procèdent selon « le principe du guichet unique », le Secrétaire général indique « la nouvelle mission sera un instrument permettant la fourniture d'une aide cohérente et intégrée à la Somalie par le système des Nations Unies, ainsi que l'instauration d'un partenariat stratégique plus solide et la collaboration avec l'AMISOM dans tous les domaines liés à la consolidation de la paix ».

La MANUSOM sera dirigée par un Représentant spécial du Secrétaire général, aura son siège dans la capitale Mogadiscio « et se déploiera sur le reste du territoire somalien à la demande du gouvernement », précise la résolution adoptée aujourd'hui.

Le Secrétaire général précise de son côté qu'à compter du 3 juin 2013, la Mission déploiera une équipe de base, comme prévu dans la résolution 2093 (2013) du Conseil de sécurité.

« Elle renforcera progressivement ses capacités, en tenant compte de la nécessité de prendre les dispositions voulues en matière de logistique et de sécurité et en prenant en considération les demandes des autorités somaliennes et les tâches prioritaires que celles-ci auront définies », ajoute-t-il dans sa lettre au Conseil de sécurité.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Une mission de l'ONU doit aider la Somalie à consolider la paix et à surmonter les défis persistants

En savoir plus





Coup de projecteur