Climat : les Etats parties à la Convention-cadre réunis à Bonn pour réfléchir à l'accord qui doit être conclu en 2015

L'activité des fours à briques pollue l'air de nombreuses villes du monde. Photo: PNUE

29 avril 2013 – Les États parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) se sont réunis lundi à Bonn, en Allemagne, pour des négociations sur les mesures de lutte à adopter contre les changements climatiques, dans un contexte où les émissions de gaz à effet de serre sont de nouveau en hausse.

« Nous sommes sur le point de franchir le seuil des 400 particules par million, aussi cette réunit se tient dans un contexte d'urgence. Nous devons respecter les délais fixés par la Conférence des parties de la CCNUCC », a rappelé la Secrétaire exécutive de l'entité onusienne, Christiana Figueres à l'ouverture des travaux. La semaine dernière les niveaux quotidiens de CO2 mesurés par l'observatoire de Mauna Loa, à Hawaï, aux États-Unis, s'élevaient à 399,72 particules par million.

Cette réunion est la seconde du Groupe de travail sur la Plateforme de Durban pour une action renforcée (GTPD), qui a été établi lors de la Conférence de Durban sur les changements climatiques (COP-17) en vue d'élaborer le prochain régime climatique, qui doit inclure l'ensemble de la communauté internationale.

« Le GTPD a déjà épuisé près d'un tiers du temps de travail qui lui a été alloué, nous devons donc nous assurer que le temps restant sera utilisé avec sagesse », a prévenu Mme Figueres.

Lors de la Conférence de Doha sur les changements climatiques (COP-18), qui s'est tenue l'an dernier, les gouvernements ont réitéré leur engagement à redoubler d'efforts pour combler le fossé entre les promesses faites jusqu'à présent et les actions concrètes à entreprendre pour veiller à ce que le réchauffement climatique ne dépasse pas 2 degrés Celsius avant l'entrée en vigueur du nouvel accord, en 2020.

« Nous sommes confiants que cette session permettra au GTPD d'identifier les principaux contours de l'accord, ce qu'il doit s'efforcer d'atteindre dans le cadre du résultat global de la Conférence sur les changements climatiques en 2015 », affirment les coprésidents du GTPD, Jayant Moreshver Mauskar et Harald Dovland dans un communiqué de presse.

Les délégués réunis à Bonn discuteront des options existantes pour une action efficace sur le climat, tels qu'une législation exemplaire, les échanges d'émissions et le développement accéléré des énergies renouvelables en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre, qui pourraient figurer dans l'accord.

« Nous devons nous montrer créatifs, constructifs et être prêts à faire de nouvelles propositions sur la façon dont les gouvernements, les villes, le secteur privé, la société civile et les organisations internationales peuvent faire davantage, plus vite », a déclaré Mme Figueres.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Une initiative chapeautée par l'UNFCCC met les femmes au premier plan de la lutte contre les changements climatiques

Coup de projecteur


Aucun résultat
Aucun résultat