L'ONU lance une initiative «faim zéro» dans la région Asie-Pacifique

L’ONU lance le Défi Faim Zéro dans la région Asie-Pacifique. Photo: ESCAP

29 avril 2013 – Les Nations Unies ont lancé lundi le Défi Faim Zéro en Asie et dans le Pacifique, appelant gouvernements, agriculteurs, scientifiques, secteur privé, société civile et consommateurs à œuvrer ensemble à l'éradication de la faim dans la région où vit la majorité des personnes sous-alimentées dans le monde.

« Le développement durable et la croissance inclusive ne se feront pas le ventre vide», a déclaré la Secrétaire exécutive de la Commission économique et sociale pour l'Asie et le Pacifique (CESAP), Noeleen Heyzer.

« Il est inacceptable qu'au 21ème siècle, avec l'ensemble de notre expertise technologique et agricole, plus de 870 millions de personnes dans le monde se réveillent chaque matin en ayant faim, en essayant de trouver pendant la journée l'énergie nécessaire pour faire vivre leurs familles et se couchent le soir venu en ayant encore faim », a-t-elle tranché.

Présenté à la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio +20), qui s'est tenue au Brésil e, juin dernier, le Défi Faim Zéro, qui est une initiative du Secrétaire général, vise un avenir où chaque individu bénéficierait d'une nutrition adéquate.

Ses cinq objectifs sont les suivants : s'assurer que tout le monde puisse avoir accès à d'aliments nutritifs en quantité suffisante tout au long de l'année ; mettre fin aux retard de croissance des enfants; mettre en place des systèmes alimentaires durables ; doubler la productivité et les revenus des petits agriculteurs, en particulier les femmes, et empêcher le gaspillage.

Selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), une personne sur huit en Asie et dans le Pacifique souffre de faim chronique, et près des deux tiers de la population mondiale atteinte de malnutrition chronique vivent dans la région.

« Nous ne pouvons relâcher nos efforts alors que tant de personnes souffrent de la faim dans un monde où il y a pourtant assez de nourriture pour tous », a estimé le Vice-Secrétaire général de l'ONU, Jan Eliasson, lors du lancement régional de la campagne, qui coïncidait avec l'ouverture de la 69ème session de la CESAP à Bangkok.

Réduire de moitié le nombre de personnes souffrant de la faim est l'un des huit objectifs anti-pauvreté connus sous le nom d'Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), que les dirigeants mondiaux se sont engagés à réaliser d'ici 2015, tout en améliorant l'éducation, l'égalité entre les sexes, la santé maternelle et infantile et la protection de l'environnement.

«Les OMD ont été la campagne anti-pauvreté la plus réussie dans l'histoire de l'humanité. Mais il ya encore beaucoup de progrès à faire », a relevé M. Eliasson.

« À moins de 1.000 jours de l'échéance de 2015, le délai arrêté pour la réalisation des OMD, je vous exhorte à agir à grande échelle et à accélérer nos efforts, que ce soit aux niveaux national, régional ou international. »

Selon le numéro 2 de l'ONU, l'éventail des questions dont la Commission s'apprête à traiter dans le cadre de cette session est à la fois « excitant et stimulant » : lancer de nouvelles pistes de réflexion pour le développement et pour renforcer la résilience aux catastrophes naturelles ; et promouvoir la protection sociale, ainsi que l'intégration économique et le commerce Sud-Sud.

« Ce sont les principales questions qui façonneront l'avenir prometteur de la région, renforceront son capital humain et naturel et assureront son rôle central, non seulement dans l'économie mondiale, mais aussi pour forger un monde meilleur et plus durable pour tous. »

Le thème de cette session de la Commission, qui s'achève le 1er mai, est « Renforcer la résilience face aux catastrophes naturelles et aux crises majeures». Dans ce cadre, se tiendront des discussions axées sur les nombreux obstacles qui se posent à la croissance inclusive, durable et résiliente de la région, notamment les chocs économiques de plus en plus sévères et les catastrophes naturelles fréquentes.

En savoir plus