L'ONU lance un appel urgent pour financer l'aide humanitaire en République populaire démocratique de Corée

Une mère et son enfant dans un hôpital soutenu par l’ONU en République populaire démocratique de Corée.

29 avril 2013 – Cinq agences des Nations Unies ont lancé lundi un appel urgent d'un montant de 29,4 millions de dollars afin de pouvoir répondre, jusqu'à la fin de l'année, aux besoins urgents qui se posent en matière de santé et de nutrition en République populaire démocratique de Corée (RPDC).

« En dépit d'une légère amélioration de la situation humanitaire globale dans le pays, les causes structurelles de la vulnérabilité persistent », notent les agences dans un communiqué de presse conjoint.

« L'assistance extérieure continue de jouer un rôle vital dans la sauvegarde et la promotion du bien-être de millions de personnes dont la sécurité alimentaire et la santé générale seraient autrement très gravement menacés. »

Les agences qui ont émis cet appel – le Programme alimentaire mondial (PAM), le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) – se heurtent à un problème de financement considérable.

Elles ont jusqu'à présent réuni 27% des 147 millions nécessaires cette année pour répondre aux priorités humanitaires les plus importantes. La pénurie de fonds empêche les agences de répondre efficacement aux besoins dans le pays, affirment-elles.

« Cette situation alarmante préoccupe les agences de l'ONU et les autres acteurs humanitaires quant à la possibilité de poursuivre leurs programmes en RPDC », précise le communiqué de presse.

Le mois dernier, la Coordonatrice résidente de l'ONU dans le pays, Desiree Jongsma, a prévenu que si l'importation, en temps opportun, de vivres et d'engrais avait contribué à éviter une crise alimentaire cette année, la majorité de la population – environ 16 millions de personnes – reste largement malnutrie, en particulier 2,8 millions qui ont besoin d'une assistance constante.

Selon une étude effectuée l'an dernier, les taux de malnutrition sont une grave préoccupation en RPDC, où près de 28% des enfants âgés de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique et 4% de malnutrition aigue.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'aide extérieure plus que jamais nécessaire pour assurer la subsistance de millions de personnes en RPDC

En savoir plus