Le Représentant de l'ONU en Iraq prévient que ce pays se trouve « à la croisée des chemins » et appelle à la retenue

Le nouveau Chef de la Mission de l’ONU pour la stabilisation en RDC (MONUSCO), Martin Kobler. Photo: ONU/Bikem Ekberzade

26 avril 2013 – Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Iraq, Martin Kobler, a prévenu vendredi que ce pays se dirige vers un avenir incertain si des mesures concrètes et décisives ne sont pas prise immédiatement pour mettre fin à l'escalade de la violence, suite à de nouveaux affrontements qui ont tués ou blessés des centaines de personnes.

« J'appelle à la conscience des dirigeants religieux et politiques pour qu'ils ne laissent pas leur colère l'emporter sur la paix, et qu'ils font preuve de sagesse alors que le pays se trouve à la croisée des chemins », a déclaré M. Kobler dans un communiqué de presse.

« Il relève de la responsabilité historique des dirigeants iraquiens d'assumer le leadership et de prendre des mesures courageuses, dont le fait de se réunir autour de la tables des négociations et d'appeler au calme et au dialogue national inclusif d'une seule voix », a-t-il ajouté.

Des centaines de personnes ont été tuées ou blessées dans plusieurs affrontements violents récents dans plusieurs régions du pays, dont à Hawija au nord de Bagdad, où des hélicoptères de l'armée ont ouvert le feu sur des militants qui se cachaient dans un village, faisant plusieurs dizaines de morts ou de blessés.

Plus tôt cette semaine, M. Kobler avait déjà appelé les dirigeants religieux et politiques à ne pas laisser la situation dégénérer davantage, et il avait demandé une enquête sur l'incident de Hawija, en exhortant toutes les parties prenantes à faire preuve de retenue.

M. Kobler a également demandé la liberation des prisonniers détenus au lendemain de la répression de Hawija.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Iraq : l'ONU condamne le meurtre, à une semaine du scrutin, d'un candidat aux élections provinciales

En savoir plus





Coup de projecteur