Selon le PNUE, la région d'Asie-Pacifique est devenue la première consommatrice de matières premières

Photo: ONU/Kibae Park

24 avril 2013 – Selon un rapport publié mercredi par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), la région d'Asie-Pacifique est désormais la région où la consommation de matières premières est la plus importante au monde, une tendance qui devrait se maintenir.

« La balance commerciale de la région indique que le taux actuel d'exploitation de ses propres ressources ne suffit plus à répondre à la demande d'économies en plein essor et de modes de vie différents. Entre 1970 à 2008, la demande de matériaux de construction a été multipliée par 13,4, celles des métaux et des minerais industriels par 8,6, les carburants fossiles par 5,4 et la biomasse par 2,7 », précise l'agence onusienne dans le rapport.

Les données indiquent qu'à ce rythme, la région sera de plus en plus dépendante des importations et incapable de subvenir à ses propres moyens les économies et les modes de vie. Le taux de consommation actuel a également un impact négatif sur l'environnement.

Le rapport souligne que l'intensité matérielle de la région, trois fois plus élevée que dans le reste du monde, est source d'inquiétude, car celle-ci contribue à exercer une pression supplémentaire sur l'environnement et risque de dépasser la croissance pourtant rapide d'Asie-Pacifique.

« Chaque dollar du PIB requiert quantité croissante de matériaux », explique le Directeur du bureau régional Asie-Pacifique du PNUE, Park Young-Woo, dans un communiqué de presse. « Les conclusions n'indiquent pas de signes de séparation entre la croissance économique dans la région et la consommation de matériaux et de ressources naturelles ».

« L'efficacité énergétique doit être renforcée rapidement pour donner lieu à une croissance matérielle de la région Asie-Pacifique, ce qui requiert des systèmes innovants dans les zones urbaines, notamment dans les transports, la production énergétique et les structures économiques », a-t-il ajouté.

« Les pays d'Asie-Pacifique feront face à des défis considérables pour réussir leur transition des modèles de croissance économiques actuels à une croissance véritablement durable, en dépit des efforts significatifs déployés par de nombreux pays », a prévenu M. Park.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Selon le PNUE, des infrastructures urbaines durables peuvent relancer la croissance économique

En savoir plus


Coup de projecteur