À Washington, Ban rencontre des partenaires de l'ONU pour promouvoir une éducation universelle de qualité

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et son Envoyé spécial pour l’éducation, Gordon Brown, à Wahsington. Photo: ONU/Eskinder Debebe

18 avril 2013 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et son Envoyé spécial pour l'éducation, Gordon Brown, ont rencontré jeudi à Washington des représentants gouvernementaux et d'organisations spécialisées dans le domaine du développement pour identifier les moyens d'accélérer les progrès dans le cadre de l'Initiative mondiale de l'ONU pour l'éducation.

Cette Initiative cherche à promouvoir la scolarisation des enfants du monde entier, améliorer la qualité de l'éducation et favoriser l'émergence d'une citoyenneté mondiale d'ici la fin de 2015. Coprésidée par le patron de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, ces réunions se tiennent en marge de celles des institutions de Bretton Woods.

« Nous avons posé des fondements solides pour accomplir des progrès grâce à une approche qui repose sur un processus de coopération. Je compte sur vous pour identifier des opportunités concrètes qui peuvent être bénéfiques à l'éducation dans le cadre de cette Initiative », a déclaré M. Ban lors de la réunion du premier Comité de pilotage de l'initiative « L'éducation avant tout », lancée en septembre 2012.

M. Ban devait participer cet après-midi à une table ronde ministérielle sur le thème de « l'apprentissage pour tous », aux côtés des ministres de l'éducation ou de la finance de huit pays – Bangladesh, République démocratique du Congo, Éthiopie, Haïti, Inde, Nigéria, Yémen et Soudan du Sud –, qui regroupent près de la moitié des enfants non-scolarisés du monde, soit près de 61 millions.

Parallèlement, dans un article publié dans un quotidien américain plus tôt cette semaine, M. Brown avait demandé un financement supplémentaire et des efforts redoublés au niveau international pour lutter contre les failles des systèmes éducatifs. Il y indiquait qu' « à moins qu'une fondation cherchant à assurer l'égalité des droits ne dispose suffisamment de ressources pour réduire les inégalités, des millions d'enfants marginalisés seront laissés pour compte ».

« Aucune découverte scientifique ou avancée technologique n'est nécessaire pour construire quatre millions de salles de classe et recruter deux millions d'enseignants qui sont nécessaires pour réaliser l'objectif d'éducation universelle, il faut juste de l'argent », avait-il rappelé.

Plus tôt dans la journée, le chef de l'ONU s'était entretenu avec le Premier Ministre d'Haïti, Laurent Lamothe, des activités de la Mission de stabilisation des Nations Unies dans son pays (MINUSTAH).

M. Ban l'a encouragé à redoubler d'efforts pour garantir la tenue d'élections législatives et locales partielles avant la fin de l'année. Il a également appelé le gouvernement haïtien à nouer des contacts avec tous les secteurs de la société afin de parvenir à un consensus nécessaire de toute urgence sur la voie à suivre.

Le Secrétaire général a réitéré l'engagement des Nations Unies à soutenir Haïti dans sa lutte contre le choléra et exhorté Port-au-Prince à prendre les mesures appropriées pour régler la question des résidents d'un camp qui pourraient être expulsés.

Auparavant, le Secrétaire général s'était entretenu avec le Secrétaire d'Etat américain à la défense, Chuck Hagel, des situations en Syrie, en République populaire démocratique de Corée, au Mali et en Somalie. À cette occasion, il avait exprimé sa reconnaissance à M. Hagel pour son leadership et son soutien, a précisé le porte-parole de M. Ban.

Le Secrétaire général a également présenté ses condoléances aux familles des victimes de l'attentat commis à Boston et sa gratitude au gouvernement américain pour son soutien au programme antimines des Nations Unies.

Enfin, toujours à Washington, le Secrétaire général s'est entretenu au téléphone avec l'Émir du Qatar, Cheikh Sabah al Ahmad al Jaber Al Sabah, pour le remercier de la contribution de son pays en faveur de l'action humanitaire en Syrie et auprès des réfugiés syriens dans les pays voisins.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ban annonce que 1,5 milliard de dollars ont été promis pour atteindre l'objectif de scolarisation universelle

Coup de projecteur