Déplacement du Secrétaire général à Washington pour une réunion de haut niveau avec la Banque mondiale

Le Siège de la Banque mondiale, à Washington. Photo: Banque mondiale/Simone D. McCourte

17 avril 2013 – Le Secrétaire général a évoqué mercredi, lors d'une conférence de presse au Siège de l'ONU à New York, les questions qui seront abordées lors de la réunion de haut niveau qui débutera demain à Washington en vue de renforcer la coopération entre l'ONU et la Banque mondiale, institution dédiée à apporter un soutien financier et technique aux pays en développement.

Quatre sujets majeurs seront au programme de ces discussions qui dureront deux jours : l'éducation, les changements climatiques et les énergies renouvelables, la lutte contre la pauvreté et le rôle des banques de développement.

« L'éducation reste l'un des meilleurs investissements possibles pour le bien-être du monde à l'avenir », a rappelé M. Ban. Les changements climatiques s'inscrivent selon lui dans une crise de développement durable, les énergies renouvelables faisant indiscutablement partie de la solution.

S'agissant de la lutte contre la pauvreté, le Secrétaire général a rappelé les « avancées remarquables » dans les domaines des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), à un peu moins de mille jours de la date-butoir d'avril 2015, même si beaucoup reste à faire pour respecter les engagements pris par la communauté internationale lors du Sommet de 2000.

Cette toute première rencontre avec l'ensemble des dirigeants des banques de développements sera pour M. Ban l'occasion de « renforcer notre partenariat dans le domaine de la finance et des statistiques ».

Le Secrétaire général a également rappelé que la manifestation de demain coïncidera avec les traditionnelles réunions de printemps des institutions financières internationales, dont les dirigeants rencontreront des chefs d'état et de gouvernements et des Ministres des finances. Il a espéré « que cela catalysera un soutien politique vigoureux en faveur des OMD ».

Le Vice-Secrétaire général de l'ONU, Jan Eliasson, accompagnera M. Ban à Washington, où il « saisira l'occasion pour relancer les discussions cruciales sur l'assainissement et l'état de droit ».

Établie en 1944, la Banque mondiale compte 188 États Membres et a son Siège à Washington. Elle abrite deux institutions : la Banque internationale de reconstruction et de développement (BIRD) et l'Association internationale pour le développement (AID).


News Tracker: autres dépêches sur la question

Banque mondiale : perspectives économiques solides pour le monde en développement, mais embûches à l'horizon

En savoir plus




Coup de projecteur