L'ONU condamne l'attentat-suicide qui a coûté la vie à trois soldats tchadiens au Mali

A Bamako, une Malienne déplacée prépare un repas pour sa famille. Photo: HCR/H. Caux

12 avril 2013 – Le Bureau des Nations Unies au Mali (BUNUMA) a condamné vendredi un attentat-suicide qui a causé la mort de trois soldats tchadiens et blessé plusieurs membres du même contingent qui servait sous l'égide de la Mission internationale de soutien au Mali sous conduite africaine (MISMA).

Le BUNUMA, a indiqué le porte-parole du Secrétaire général, a déclaré que cette attaque perpétrée à Kidal, dans le nord du pays, « ne devait pas porter atteinte à la détermination de l'Organisation à soutenir la MISMA dans ses efforts visant à rétablir l'intégrité territoriale et la paix au Mali ».

Par ailleurs, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué aujourd'hui que le Fonds central pour les interventions d'urgence a alloué, au cours des dernières semaines, 16 millions de dollars pour la mise en œuvre de projets humanitaires vitaux au Mali. La situation sur le plan alimentaire au nord du Mali, dans les secteurs de Tombouctou, Gao et Kidal, est qualifiée d'« alarmante » par l'OCHA.

L'Appel humanitaire consolidé pour le Mali n'a toutefois été financé qu'à hauteur de 25% des 410 millions de dollars demandés pour 2013. La somme débloquée par le Fonds central ne constitue qu'une mesure palliative en l'attente de contributions supplémentaires à l'Appel consolidé.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Une réunion de l'ONU se penche sur les nouvelles menaces à la paix et la sécurité au Mali et en Afrique de l'Ouest

Aucun résultat
Aucun résultat