Des promesses de contribution d'un montant de 3,7 milliards de dollars pour le relèvement du Darfour

Cérémonie d’ouverture de la Conférence internationale des donateurs pour la reconstruction et le développement du Darfour, à Doha, au Qatar. Photo: MINUAD/Albert González

8 avril 2013 – Le Secrétaire général Ban Ki-moon a appelé lundi le gouvernement du Soudan à faciliter l'accès des travailleurs humanitaires et le développement de projets au Darfour, alors que des promesses de contribution d'un montant de 3,7 milliards de dollars ont été faites aujourd'hui par les bailleurs de fonds internationaux.

« La stratégie de développement pour le Darfour reconnait que, si les conditions ne sont pas idéales, la population est prête pour le changement. Nous partageons la responsabilité de garantir une paix durable et inclusive au Darfour. La résolution du conflit est primordiale pour la consolidation de la paix et la stabilité du pays dans son ensemble », a déclaré M. Ban depuis La Haye, où il était en visite officielle.

Lors du forum qui s'est déroulé au Qatar, les bailleurs de fonds ont fait aujourd'hui des annonces de contributions d'un montant total de 3,7 milliards de dollars, soit tout juste la moitié de l'objectif des 7,2 milliards de dollars que s'étaient fixés les organisateurs.

M. Ban a notamment demandé au gouvernement soudanais de faciliter le travail de l'Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD), ainsi que des agences humanitaires et des partenaires internationaux pour le développement, tout en respectant les droits de l'homme.

« Le gouvernement du Soudan doit clairement démontrer son engagement à respecter ses engagements financiers pour soutenir la reconstruction et le développement au Darfour », a souligné M. Ban.

Le Secrétaire général a rappelé que les efforts afin de parvenir à une solution politique au conflit, qui étaient au point mort depuis longtemps, avaient repris en juillet 2012 lorsque le Document de Doha pour la paix au Darfour a été signé par le gouvernement soudanais et le principal groupe rebelle, le Mouvement de libération et de justice.

En mars 2013, un autre groupe, le Mouvement de justice et d'égalité du Soudan, s'est également joint au processus de paix.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU et ses partenaires prêtent assistance aux civils qui fuient la recrudescence des violences intertribales au Darfour

En savoir plus





Coup de projecteur