En dépit de l'essor économique du Mexique, trop d'enfants mexicains vivent dans la pauvreté, déplore l'UNICEF

Photo: UNICEF

3 avril 2013 – Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et le gouvernement du Mexique ont publié mercredi une étude conjointe qui révèle que plus de 20 millions d'enfants vivent dans la pauvreté au Mexique, dont cinq dans une pauvreté extrême.

« Il y a eu au Mexique un essor économique considérable au cours des dernières années, mais cela ne signifie pas toujours une amélioration des conditions de vie pour les plus pauvres », a expliqué le Représentant de l'UNICEF au Mexique, Isabel Crowley. « L'index du développement humain y est comparable à celui des pays les plus pauvres dans certaines régions ».

En 2010, 53,8% des enfants mexicains vivaient dans la pauvreté, contre 42,6 % des habitants tous âges confondus. Les enfants sont donc surreprésentés parmi les pauvres, conclut l'étude.

Celle-ci précise également que près de 14% des mexicains âgés de moins de cinq ans accusent un retard de croissance à cause de la malnutrition, un taux plus élevé dans les zones rurales, où 33% des enfants autochtones son touchés.

« Ces niveaux de pauvreté révèlent des inégalités considérables et persistantes dans la réalisation des droits des enfants », a estimé la responsable des politiques sociales de l'UNICEF au Mexique. « Une telle situation requiert une action politique urgente pour assurer une plus grande égalité et une inclusion de tous les enfants au Mexique ».

Plus tôt cette année, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, avait exhorté les gouvernements à lancer des politiques de lutte contre les inégalités et de promotion de la justice sociale. Il a encouragé les États Membres à promouvoir des activités au niveau national pour éradiquer la pauvreté, promouvoir le plein emploi, les emplois décents, et l'égalité des genres et pour assurer l'accès au bien-être social et à la justice.

« Lorsque les enfants vivent dans la pauvreté, cela peut avoir un impact irréversible sur leur développement et augmenter le risque de transmettre un héritage social négatif aux nouvelles générations », a expliqué l'UNICEF en ajoutant que cela risque d'avoir un impact néfaste sur l'ensemble du pays.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Croissance sans précédent des pays en développement, affirme un rapport-phare du PNUD

Coup de projecteur