RDC : Des Casques bleus assurent la protection de civils suite à des combats à Kitchanga

Des personnes déplacées attendent une distribution alimentaire à proximité de la base de la MONUSCO à Kitchanga. Photo: MONUSCO/Sylvain Liechti

1 avril 2013 – Un porte-parole des Nations Unies a indiqué lundi que les Casques bleus de la Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO) ont fourni une protection à près de 1.500 civils suite à des combats entre les forces armées de la RDC et un groupe armé.

Selon la MONUSCO, les combats vendredi entre les Forces armées de la RDC et l'Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS) ont fait 11 morts parmi les rebelles de l'APCLS et un blessé parmi les soldats de l'armée congolaise.

Depuis le début des combats en février, des dizaines de civils ont été tués, dont un travailleur humanitaire, des centaines d'autres ont été blessés et des milliers ont été déplacés. Plusieurs milliers de personnes qui fuient la violence ont cherché un refuge à proximité de la base des Casques bleus é de la base des Casques bleus à Kitchanga.

La MONUSCO a expliqué que suite aux affrontements de vendredi, la force onusienne fournit une protection é que suite aux affrontements de vendredi, la force onusienne fournit une protection à près de 1.500 personnes.

« La situation est calme actuellement, mais la mission de l'ONU continue de suivre la situation de près et à effectuer des patrouilles dans la zone », a expliqué le porte-parole de l'ONU, Eduard del Buey lors d'une conférence de presse à New York.

La semaine dernière, le Conseil de sécurité a prorogé d'un an, jusqu'au 31 mars 2014, le mandat de la MONUSCO et décidé de la doter d'une « brigade d'intervention ». Cette brigade comprendra notamment trois bataillons d'infanterie, une compagnie d'artillerie, une force spéciale et une compagnie de reconnaissance qui aura pour responsabilité de neutraliser les groupes armés.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le Conseil de sécurité proroge d'un an le mandat de la MONUSCO, et la dote d'une brigade d'intervention

En savoir plus





Coup de projecteur