Sierra Leone : le Conseil de sécurité proroge une dernière fois le mandat du BINUCSIL, jusqu'au 31 mars 2014

Le Conseil de sécurité en séance publique. Photo: ONU/Eskinder Debebe

26 mars 2013 – Le Conseil de sécurité a prorogé lundi le mandat du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Sierra Leone (BINUCSIL) jusqu'au 31 mars 2014, tout en décidant que le retrait de cette structure devrait être complètement achevé au plus tard à cette date.

Cette décision a été prise « compte-tenu des vues du gouvernement sierra-léonais et de l'évolution de la situation sur le terrain au lendemain des élections qui se sont déroulées avec succès en 2012 », précise la résolution adoptée par le Conseil à l'unanimité de ses quinze membres et qui s'aligne sur les recommandations du Secrétaire général de l'ONU. Ban Ki-moon avait en effet proposé que le mandat du BINUCSIL soit prorogé pour une période de 12 à 18 mois.

Il est également demandé au Représentant exécutif du Secrétaire général en Sierra Leone, Jens Toyberg-Frandzen, d'établir un plan de transition pour le 30 mai 2013 au plus tard.

Dans le rapport dont était saisi le Conseil aujourd'hui, le Secrétaire général affirmait qu'une telle prorogation serait cruciale car elle permettrait au Bureau de consolider les gains réalisés jusqu'à présent en réalignant son mandat sur les trois domaines critiques restants, à savoir les bons offices, l'appui au secteur de la sécurité et le renforcement des institutions nationales de promotion et de protection des droits de l'homme.

Le BINUCSIL, le gouvernement sierra-léonais et les partenaires bilatéraux et multilatéraux sont engagés par le Conseil de sécurité à « charger un groupe directeur de définir le soutien que la communauté internationale pourrait apporter à la Sierra Leone pendant la transition », en particulier en ce qui concerne le transfert de toutes les fonctions résiduelles confiées au Bureau.

En savoir plus





Coup de projecteur