L'ONU évacue de Syrie une partie de son personnel devant la détérioration des conditions de sécurité

Une femme à Damas, en Syrie, reçoit des rations alimentaires de la part du PAM. Photo: PAM/Abeer Etefa

25 mars 2013 – L'Organisation des Nations Unies a annoncé lundi la décision d'évacuer une partie de son personnel de Syrie face à la détérioration des conditions de sécurité. Au cours des derniers jours, plusieurs attaques aux mortiers ont été perpétrées au cœur même de Damas, notamment à proximité de l'hôtel où est hébergé le personnel onusien.

« L'équipe de coordination du dispositif de sécurité de l'ONU a évalué la situation et décidé de réduire temporairement la présence du personnel à cause des niveaux d'insécurité. Nous cherchons actuellement des locaux plus sûrs », a déclaré le porte-parole du Secrétaire général, Martin Nesirky, lors du point de presse quotidien donné au Siège de l'ONU, à New York.

« L'ONU accorde une grande importance à la sécurité de l'ensemble de son personnel, expatrié et local. C'est la raison pour laquelle nous avons décidé d'évacuer hors du pays une partie du personnel », a-t-il ajouté.

La plupart du personnel du bureau du Représentant spécial conjoint de l'ONU et de la Ligue des États arabes pour le conflit en Syrie, Lakhdar Brahimi, a été transféré à Beyrouth, au Liban, et au Caire en Égypte. Les membres du personnel syriens devront travailler depuis leur domicile jusqu'à nouvel ordre.

« Ces mesures ont été prises uniquement pour des motifs de sécurité », a souligné le porte-parole. « Les Nations Unies restent engagés à aider les parties prenantes en Syrie à trouver une solution politique. »

Il y a actuellement à Damas une centaine de personnels internationaux de l'ONU et 800 personnels nationaux. Ils travaillent au sein du Bureau du Représentant spécial conjoint, du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) ou encore pour le compte d'agences du système onusien.

Ces agences et leurs partenaires continueront de fournir une assistance humanitaire aux millions de nécessiteux dans le pays. « L'ONU maintiendra sa présence en Syrie avec suffisamment de personnels afin poursuivre ses opérations humanitaires et prêter assistance aux civils. Cela constitue une priorité pour l'ONU ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

Syrie : le Secrétaire général et le Conseil de sécurité condamnent l'attentat meurtrier contre une mosquée à Damas

En savoir plus





Coup de projecteur