Soudan : la MINUAD condamne l'arrestation de personnes déplacées au Darfour

Des personnes déplacées dans un camp près de Tawilla. Photo: MINUAD/Sojoud Elgarrai

25 mars 2013 – L'Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD) a condamné lundi l'arrestation dans la région de dizaines de personnes déplacées par un groupe armé non identifié alors qu'elles se rendaient à une conférence nationale.

D'après la mission, un convoi de trois bus transportant 31 personnes déplacées escortées par des Casques bleus aurait été stoppé hier par des individus en uniforme militaire conduisant des jeeps armées de mitrailleuses.

« En dépit de l'opposition de la MINUAD, le groupe armé a contraint les personnes déplacées à se rendre dans un lieu inconnu », indique un communiqué de presse.

L'incident s'est produit entre le point de passage d'Arga et la localité de Kass, une zone frontalière délimitant le Darfour central du Darfour méridional.

La Mission a reçu des informations contradictoires selon lesquelles les personnes déplacées auraient été libérées, mais aucune confirmation officielle n'a été reçue des autorités soudanaises. La MINUAD n'a pas été non plus en mesure de vérifier de manière indépendante ces informations, mais « ne ménage aucun effort pour déterminer la situation actuelle des personnes déplacées ».

Les Casques bleus escortaient le groupe à la demande de l'Autorité régionale du Darfour, depuis la ville de Zalingei, au Darfour central, vers Nyala, qui accueillait une conférence pour les personnes déplacées et les réfugiés.

« La MINUAD condamne cet incident et se tient prête à escorter les personnes déplacées et à fournir toute autre forme d'assistance », indique la mission.

Etablie en juillet 2007, la MINUAD a essentiellement pour mandat de protéger les civils, mais est également chargée d'assurer la sécurité de l'aide humanitaire, de surveiller et de vérifier l'application des accords, de favoriser un processus politique ouvert, de contribuer à la promotion des droits de l'homme et de l'État de droit et de surveiller la situation le long des frontières avec le Tchad et la République centrafricaine (RCA) et en rendre compte.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU et ses partenaires prêtent assistance aux civils qui fuient la recrudescence des violences intertribales au Darfour

En savoir plus





Coup de projecteur