Pas de place pour le racisme dans le sport, affirme l'ONU

Photo: ONU/Patricia Esteve

21 mars 2013 – À l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale, observée jeudi, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les droits de l'homme (HCDH) a choisi de mettre en évidence la problématique du racisme dans le sport, phénomène qui reste préoccupant dans de nombreuses régions du monde.

« Le sport est une activité universelle par laquelle nous pouvons réaffirmer nos droits humains fondamentaux. Le combat contre le racisme constitue la clef de voûte de la Charte des Nations Unies. Il incombe à la communauté internationale d'œuvrer en faveur de l'égalité et de la non-discrimination et nous pouvons faire avancer les choses en promouvant ces valeurs à travers le sport », déclare le Secrétaire général, Ban Ki-moon, dans le message qu'il a adressé à l'occasion de cette Journée.

« Chaque année, en cette Journée, nous commémorons l'anniversaire du massacre de Sharpeville de 1960. Jamais nous ne pourrons oublier les 69 manifestants pacifiques et non armés qui ont été assassinés par la police sud-africaine alors qu'ils protestaient contre les lois iniques de l'apartheid dans le pays », a-t-il ajouté.

Le 21 mars 1960, à Sharpeville, un township de la ville de Vereeniging, en Afrique du Sud, un massacre avait été perpétré par la police, dont le bilan fut de 69 morts et de 178 blessés. L'apartheid a été démantelé dans ce pays en 1994 et depuis, d'importantes avancées ont été réalisées dans la lutte contre le racisme.

Cependant, « le racisme demeure une menace omniprésente pour les personnes et les groupes ethniques et religieux dans le monde entier. Il met en danger la stabilité et constitue une grave violation des droits de l'homme », a affirmé M. Ban.

Le HCDH rappelle que le sport et les droits de l'homme partagent de nombreuses valeurs et objectifs fondamentaux. Les principes qui sous-tendent la Charte olympique, comme la non-discrimination et l'égalité, constituent également le socle des droits de l'homme.

La Déclaration de Durban de 2001 et son Programme d'action, un document au centre des efforts de la communauté internationale visant à prévenir, combattre et éliminer le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l'intolérance, engage les États, agissant en coopération avec les organisations intergouvernementales, le Comité international olympique et les fédérations sportives internationales et régionales, à intensifier la lutte contre le racisme dans le sport.

« Le premier article de la Déclaration universelle des droits de l'homme affirme que tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. La Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale nous rappelle notre responsabilité collective de promouvoir et de protéger ces idéaux », rappelle le HCDH.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU voit dans les Jeux paralympiques un formidable vecteur d'intégration et de changement

En savoir plus





Coup de projecteur