L'UNESCO effectue un exercice d'alerte au tsunami de grande ampleur dans la Caraïbe

Panneau d’avertissement contre les tsunamis. Photo: UNESCO

20 mars 2013 – La Commission océanographique intergouvernementale (COI), qui fait partie de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), a organisé mercredi, dans la Caraïbe, un exercice d'alerte au tsunami impliquant 31 pays de cette région et des régions adjacentes afin de tester la capacité de réaction.

« Le scénario envisagé prévoit la survenue d'un tsunami provoqué par un séisme d'une magnitude de 8,5 sur l'échelle de Richter à plus de 90 km d'Oranjestad, à Aruba, dans la mer des Caraïbes », précise l'UNESCO dans un communiqué de presse.

Le message d'alerte fictif a été envoyé par le Centre d'alerte aux tsunamis dans le Pacifique (PTWC) et par le Centre d'alerte aux tsunamis de la côte ouest et de l'Alaska. L'objectif est de s'assurer que les pays de la Caraïbes sont prêts à faire face à un tsunami de grande ampleur.

L'objectif est de tester le bon fonctionnement du Système d'alerte rapide aux tsunamis et aux autres risques côtiers pour la mer des Caraïbes et les régions adjacentes mis en place en 2005 par la COI en s'assurant notamment que les points focaux nationaux chargés de relayer l'alerte et les organismes de gestion des urgences reçoivent le message dans les temps. L'expérience acquise lors des précédentes catastrophes montre que la rapidité de la transmission des messages d'alerte est un facteur clé pour limiter les dommages liés au tsunami.

« Au cours des cinq derniers siècles, 75 tsunamis ont été recensés dans la Caraïbe, soit près de 10% des tsunamis océaniques dans le monde au cours de cette période. Les tsunamis ont fait plus de 3.500 victimes dans la région depuis le milieu du 19ème siècle. La très forte croissance démographique dans les zones côtières augmente encore la vulnérabilité de la région », a rappelé l'UNESCO.

Des exercices d'alerte similaires ont eu lieu dans le Pacifique en 2008 et 2011 et dans l'océan Indien en 2009 et 2011. Le Système d'alerte rapide aux tsunamis et aux autres risques côtiers pour la mer des Caraïbes et les régions adjacentes a été mis en place en 2005 sur le modèle de ceux qui existaient déjà dans le Pacifique, l'océan Indien et l'Atlantique Nord.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU félicite les pays de l'Océan indien suite à une alerte au tsunami

Aucun résultat
Aucun résultat