L'ONU se félicite de la décision de l'Albanie d'offrir une solution humanitaire à des anciens résidents du camp Hurriya

L'entrée du Camp Ashraf, en Iraq.

18 mars 2013 – Le Secrétaire général Ban Ki-moon s'est félicité vendredi de la décision du gouvernement de l'Albanie d'offrir une solution humanitaire à 210 résidents du camp d'Hurriya, situé en Iraq.

« Il espère […] que les résidents de ce camp répondront positivement à l'offre de l'Albanie et coopèreront avec le HCR pour une relocalisation dans les prochains jours », indique la déclaration transmise par le porte-parole de M. Ban.

Les anciens résidents du camp d'Ashraf, essentiellement des opposants iraniens, se trouvent actuellement dans le camp d'Hurriya, en Iraq, en attendant d'être réinstallés.

« Le Secrétaire général exhorte les autres États Membres à suivre cet exemple et à offrir aux résidents un transfert en lieu sûr à l'extérieur de l'Iraq, en fonction de leur besoin de protection internationale », poursuit le texte.

Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), António Guterres, a également salué la proposition du gouvernement albanais de réinstaller sur son territoire les résidents du camp Hurriya.

« Je suis très reconnaissant au gouvernement albanais », affirme M. Guterres dans un communiqué de presse. « Les résidents du camp ont urgemment besoin de solutions de réinstallation à l'extérieur de l'Iraq. Nous espérons qu'ils accepteront cette offre et qu'ils coopèreront pour assurer le départ du plus grand nombre possible de personnes ».

La situation sécuritaire du camp et de ses résidents s'est considérablement détériorée récemment, suite à une attaque au mortier le 9 février qui avait tué huit personnes et blessé des dizaines d'autres. Depuis, plusieurs menaces ont été faites contre le camp et les résidents.

En savoir plus





Coup de projecteur