Ban exhorte Belgrade et Pristina à accomplir des progrès dans le cadre du prochain tour de négociations

Des Serbes anifestent contre l’indépendance du Kosovo en 2008. Photo ONU/Olivier Salgado

18 mars 2013 – Le Secrétaire général Ban Ki-moon a souligné lundi l'importance que le dialogue qui doit reprendre prochainement, entre la Serbie et le Kosovo, sous les auspices de l'Union européenne, soit couronné de succès. Il a appelé les deux parties à demeurer engagées dans la recherche de solutions mutuellement acceptables.

Dans une déclaration transmise par son porte-parole, M. Ban se dit « encouragé » par l'engagement et la détermination des dirigeants de Belgrade et de Pristina à réaliser des progrès substantiels dans le cadre du dialogue facilité par la Haut Représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Catherine Ashton.

Le prochain cycle de pourparlers se tiendra le 20 mars à Bruxelles. Le Conseil de sécurité examinera la situation au Kosovo le 22.

« Le Secrétaire général exhorte les deux parties à rester engagées à parvenir à des accords grâce à des solutions mutuellement acceptables », poursuit la déclaration.

« Il souligne l'importance d'une issue heureuse pour assurer un avenir européen stable et prospère aux Balkans occidentaux. Il exhorte également les deux parties à mener la phase restante des négociations avec le courage de faire des compromis et la détermination à parvenir à une stabilité durable dans la région. »

En février 2008, le Kosovo a déclaré son indépendance de la Serbie, que celle-ci ne reconnait pas. L'Union européenne s'efforce de faciliter le dialogue entre les deux parties.

Le Secrétaire général attend avec impatience de discuter des progrès avec les parties à New York, ajoute le texte.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le chef de la MINUK se félicite des progrès vers la normalisation des relations entre Serbie et Kosovo

En savoir plus


Coup de projecteur