Avec le soutien de l'ONU, le Tchad lance une campagne nationale de vaccination antipolio

15 mars 2013 – Le gouvernement du Tchad organise, du 15 au 17 mars, une grande campagne nationale de vaccination contre la polio, combinée à la supplémentation en vitamine A et au déparasitage des enfants de moins de 5 ans. Appuyée par le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), vise à atteindre près de 4 millions enfants dans l'ensemble du pays.

Une attention particulière sera accordée aux populations nomades, faiblement desservies par les services sociaux de base, y compris les services de santé en général et de vaccination en particulier.

« Cette campagne combinée à grande échelle pourrait représenter pour le pays une avancée significative pour la survie de l'enfant », a déclaré le Représentant de l'UNICEF au Tchad, Bruno Maes. « La supplémentation en vitamine A et le déparasitage sont des interventions à haut impact destinées à améliorer l'état nutritionnel et de santé des enfants. La première offre à l'enfant plus de chance de survie et moins de risque d'être affecté par les formes graves de maladies infectieuses. Le second permet un meilleur état nutritionnel, une rapide croissance et aide à développer les facultés d'apprentissage de l'enfant. »

Si ces interventions étaient institutionnalisées et systématisées tous les six mois, elles peuvent contribuer à réduire d'un quart (23%) la mortalité des enfants, de moitié (50%) celle liée à la rougeole et de 40% la mortalité liée à la diarrhée.

Estimées à 350.000 personnes, soit 3,5% de la population totale du Tchad, les populations nomades sont souvent difficiles à atteindre par les services de santé. Par ailleurs, l'analyse des cas de poliomyélite au Tchad montre que les enfants nomades sont touchés de façon disproportionnée. Il s'agit d'un segment de population mal desservi et sur lequel les informations disponibles sont rares.

« Cette campagne répond à un souci d'équité. L'UNICEF est mandaté pour accorder une attention particulière aux populations les plus vulnérables. Le Fonds et ses partenaires travaillent avec ces communautés afin de développer des stratégies visant à trouver et vacciner leurs enfants. Ce travail innovant avec les nomades commence à donner des résultats au Tchad. Un nouveau cas de polio serait un cas de trop », estime Bruno Maes.

Le Tchad a réalisé d'immenses progrès vers l'éradication de la poliomyélite. Le pays n'a enregistré que cinq cas en 2012 contre 132 cas en 2011, soit une réduction de 95%. Grâce à l'engagement continu du gouvernement et de ses partenaires, le Tchad s'achemine vers l'éradication de la maladie.

« La campagne aidera à consolider les acquis au Tchad où aucun cas de polio n'a été enregistré depuis juin 2012 » se félicite M. Maes.

Cependant, d'immenses défis restent à relever, dans un contexte où les services de vaccination de routine, de même que la demande de ces services, demeurent faibles. L'enquête de couverture vaccinale de 2012 réalisée par le Ministère de la Santé avec l'appui de l'OMS et l'UNICEF, a montré qu'au Tchad, 42% d'enfants de moins d'un an ont reçu trois doses du vaccin pentavalent qui les protègent contre cinq maladies évitables par la vaccination.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'UNICEF demande 1,4 milliard de dollars pour aider les enfants touchés par des situations d'urgence en 2013

En savoir plus





Coup de projecteur