Ban nomme l'Italienne Flavia Pansieri Haut-Commissaire adjointe aux droits de l'homme

Flavia Pansieri (à gauche) avec le Secrétaire général Ban Ki-moon. Photo ONU/Rick Bajornas

15 mars 2013 – Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a nommé vendredi Flavia Pansieri, de l'Italie, comme Haut-Commissaire adjointe aux droits de l'homme, avec rang de Sous-Secrétaire générale.

« Mme Pansieri remplacera Kyung-wha Kang, envers laquelle le Secrétaire général et la Haut-Commissaire aux droits de l'homme sont reconnaissants pour son dévouement au service du programme des droits de l'homme des Nations Unies au cours des six dernières années », indique la déclaration officielle transmise par le porte-parole de M. Ban.

Mme Pansieri, qui fut récemment Coordonnatrice exécutive du programme des Volontaires des Nations Unies, apporte à ce poste une expérience de près de 30 ans au sein du système des Nations Unies à travers le monde.

Avant de rejoindre le programme des Volontaires des Nations Unies en 2008, Mme Pansieri fut Coordonnatrice résidente des Nations Unies et Représentante résidente du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Yémen (2004-2008), après trois années à la tête de la Division pays du Bureau régional pour les États arabes au sein du PNUD, chargée de l'orientation et de l'appui aux activités du Programme dans les différents pays de la région arabe.

La diplomate italienne a débuté sa carrière aux Nations Unies en 1983 en intégrant le PNUD, d'abord en Chine, puis au Bangladesh et au Myanmar. En 1993, elle fut, en République démocratique populaire lao, Directrice du Programme des Nations Unies pour le contrôle des drogues (aujourd'hui ONUDC). De 1995 à 1998, elle a travaillé au siège de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) à Vienne, aidant les pays dans la préparation des plans de contrôle des drogues et dirigeant les activités de planification et d'évaluation.

Elle a rejoint New York en 1998 en tant que Directrice exécutive adjointe du Fonds des Nations Unies pour la femme (UNIFEM), où elle s'est engagée en faveur de la promotion de la participation économique, sociale et politique des femmes et de la sensibilisation à l'égalité entre les sexes et à la lutte contre la violence à l'encontre des femmes, avant de retourner au PNUD en 2001.

Mme Pansieri, qui parle couramment l'anglais, l'allemand, le français, l'espagnol et le chinois en plus de sa langue maternelle, l'italien, est titulaire d'un doctorat en philosophie de l'Université de Milan et d'un doctorat en langue et littérature chinoises de l'Université de Venise.

En savoir plus





Coup de projecteur