Indice de développement humain: la Norvège en tête du classement; le Niger en dernière position

L’Administratrice du PNUD, Helen Clark, s’entretient avec le Président mexicain Enrique Peña Nieto, avant le lancement du rapport sur l’Indice de développement humain. Photo: PNUD

14 mars 2013 – La Norvège, l'Australie et les États-Unis sont en tête du classement des 187 pays et territoires de l'Indice de développement humain (IDH), rendu public jeudi par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), tandis que la République démocratique du Congo (RDC), déchirée par les conflits, et le Niger, accablé par la sécheresse, figurent en dernières places.

Cependant, le rapport montre que le Niger et la RDC, malgré les défis de développement constants auxquels ils sont confrontés, figurent parmi les pays qui ont fait le plus de progrès en termes d'amélioration de l'IDH depuis 2000.

La tendance globale au niveau mondial est celle d'une amélioration continue du développement humain. En effet, aucun pays parmi ceux dont les données complètes sont disponibles n'a aujourd'hui un IDH inférieur à celui qu'il avait en 2000.

Quand l'IDH est ajusté pour cause d'inégalités internes en termes de santé, d'éducation et de revenus, certaines des nations les plus riches chutent de manière spectaculaire dans les classements : les États-Unis passent alors de la 3ème place à la 16ème, et la République de Corée de la 12ème place à la 28ème. La Suède, en revanche, remonte de la 7ème à la 4ème place dans le même cas de figure.

« Les moyennes nationales dissimulent de grandes différences d'expérience humaine et des disparités considérablement persistent dans les pays du Nord comme dans ceux du Sud », remarque le rapport, citant le cas des États-Unis, dont l'IDH général est de 0,94, mais dont la moyenne n'est que de 0,75 pour les résidents d'origine latino-américaine et de 0,70 pour les Africains-Américains.

« Des différences ethniques similaires en termes de réalisation de l'IDH dans les pays à l'IDH très élevé peuvent être constatées parmi les populations Rom de l'Europe du Sud », ajoute le Rapport.

D'après cette édition, de nombreux pays à travers le monde ont convergé vers des niveaux de développement plus élevés au cours des dernières décennies.

« Tous les groupes et régions ont connu des améliorations significatives dans tous les composants de l'IDH, avec des progrès plus rapides dans les pays à IDH faible et moyen. Dans ce contexte, le monde devient peu à peu moins inégalitaire. »


News Tracker: autres dépêches sur la question

Croissance sans précédent des pays en développement, affirme un rapport-phare du PNUD

En savoir plus





Coup de projecteur