L'ONU préoccupée par la reprise des combats en République centrafricaine

La Représentante spéciale du Secrétaire général pour la République centrafricaine, Margaret Vogt. Photo: ONU/JC McIlwaine

14 mars 2013 – La Représentante spéciale du Secrétaire général pour la République centrafricaine, Margaret Vogt, a annoncé jeudi que la ville de Bangassou, située à plus de 600 kilomètres au sud-est de la capitale Bangui, est désormais sous le contrôle d'éléments de la coalition de groupes rebelles connue sous le nom de Séléka, suite à d'âpres combats avec les forces armées centrafricaines (FACA).

« Il s'agit d'une prise stratégique, rendue possible par la faible capacité de résistance de l'armée centrafricaine qui a rapidement évacué la ville », a expliqué Mme Vogt dans une interview accordée à la Radio des Nattions Unies, en précisant que les FACA s'étaient repliées sur la localité de Rafaï, située plus à l'est.

Les travailleurs humanitaires présents dans la zone ont évacué la localité et à l'heure actuelle, toute communication avec la ville a été suspendue.

Cette reprise des hostilités intervient alors qu'une partie de la rébellion a dénoncé l'Accord de Libreville et signalé son refus de cantonner les troupes. Dans le même temps, les chefs de Séléka, signataires de cet accord, ont condamné la prise de Bangassou, mais semblent perdre le contrôle des éléments du mouvement opérant sur le terrain.

Conclu en janvier 2013 par le gouvernement et les trois principales formations rebelles regroupées sous la bannière du Séléka, l'Accord de Libreville avait aidé à rétablir une certaine stabilité en République centrafricaine, nation à l'histoire politique troublée et théâtre de conflits armés récurrents. Selon le Département des affaires politiques de l'ONU, l'autorité de l'État est faible dans de nombreuses régions du territoire où sévissent des groupes rebelles ou criminels.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le Secrétaire général salue la formation d'un gouvernement d'unité nationale en République centrafricaine

En savoir plus





Coup de projecteur