L'ONU condamne l'enlèvement de Casques bleus par des forces de l'opposition syrienne dans le Golan

Des casques bleus en patrouille sur le plateau du Golan.

6 mars 2013 – Le Conseil de sécurité des Nations Unies a fermement condamné mercredi l'enlèvement, par « des éléments armés de l'opposition syrienne », d'une vingtaine de Casques bleus à l'intérieur d'une zone de sécurité située à l'est de la Ligne bleue dans le Golan, exigeant leur libération immédiate.

Plus tôt aujourd'hui, environ 20 Casques bleus de la Force des Nations Unies chargée d'observer le dégagement (FNUOD) ont été arrêtés par un groupe d'environ 30 combattants armés, a indiqué l'Ambassadeur Vitaly Churkin, de la Fédération de Russie, qui préside le Conseil au mois de mars.

« Les membres du Conseil de sécurité exigent la libération immédiate et inconditionnelle de l'ensemble des Casque bleus détenus et appellent toutes les parties prenantes à coopérer avec la FNUOD pour lui permettre de s'acquitter de son mandat et d'assurer la sécurité de ses personnels », a déclaré M. Churkin aux journalistes à la sortie du Conseil de sécurité.

Le porte-parole du Secrétaire général Ban Ki-moon a précisé que les observateurs de l'ONU effectuaient une mission de ravitaillement lorsqu'ils ont été arrêtés près du poste d'observation 58, qui a été endommagé au cours du weekend et évacué à la suite d'affrontements nourris près d'Al Jamlah.

« La FNUOD a dépêché une équipe afin d'évaluer la situation et de tenter de résoudre le problème », a souligné le porte-parole de M. Ban.

Les Casques bleus de la FNUOD surveillent la ligne de cessez-le-feu entre la Syrie et le Golan syrien occupé par Israël depuis la guerre de 1973 entre ces deux pays. En décembre 2012, le Conseil de sécurité avait prolongé le mandat de la FNUOD pour une période de six mois, jusqu'en juin 2013.

En savoir plus