L'ONU souligne la nécessité de sortir de l'impasse dans les négociations entre Israéliens et Palestiniens alors que les tensions montent

Le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques, Jeffrey Feltman. Photo ONU/Eskinder Debebe

26 février 2013 – Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires politiques, Jeffrey Feltman, a avertit mardi devant le Conseil de sécurité, contre les « risques accrus sur plusieurs fronts au Moyen-Orient », notamment dans le Territoire palestinien occupé, en Syrie et au Liban.

Selon M. Feltman, les tensions s'aggravent entre Israéliens et Palestiniens, sans perspectives de reprise des négociations, tandis qu'en Syrie, la « spirale militaire destructrice qui se renforce chaque jour » menace d'entraîner les pays voisins, en particulier le Liban, dans cette tourmente.

« Les chances existent pour inverser ces tendances, mais pas si la communauté internationale demeure statique », a-t-il estimé, en ajoutant que « des efforts intensifiés par le Conseil et ses membres peuvent faire une différence significative tant qu'il est encore temps de le faire ».

« La résignation n'est pas une option acceptable », a-t-il dit, déplorant l'impasse dans les négociations. La persistance du statu quo représente « un échec des parties et de la communauté internationale au moment même où nous devrions saisir les chances qui se présentent pour aider les parties à définir et à mettre en œuvre un accord sur le statut final ».

L'ONU continue de suivre avec attention les dimensions sécuritaire, politique et des droits de l'homme de la question des détenus palestiniens dans les prisons israéliennes. M. Feltman a notamment exprimé sa préoccupation concernant la mort d'Arafat Jaradat samedi, alors qu'il était détenu par Israël. Il a appelé à une enquête indépendante et transparente sur les circonstances de ce décès. Il s'est aussi montré préoccupé par la grève de la faim de quatre autres prisonniers.

Les opérations menées par les forces de sécurité israéliennes en Cisjordanie, se sont poursuivies de façon constante, a ajouté le Secrétaire général adjoint, faisant état d'un bilan de 617 Palestiniens blessés en un mois, dont 116 enfants et 10 femmes, et de 491 arrestations. M. Feltman a également exhorté Israël à tenir compte des appels de la communauté internationale pour qu'il cesse la construction de colonies.

Concernant Gaza, le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques s'est dit « profondément troublé » par l'attaque à la roquette qui a eu lieu aujourd'hui contre Israël. « Rien ne peut justifier de telles attaques », a-t-il dit, condamnant ces frappes aveugles, tout en exhortant Israël à « faire preuve d'un maximum de retenue ».

De son côté, le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, a qualifié « d'inacceptable » l'attaque à la roquette de Gaza vers la ville d'Ashkelon au sud d'Israël.

Par ailleurs, « la Syrie continue d'inquiéter vivement l'ONU », a affirmé M. Feltman. « Chaque jour, nous voyons le lourd tribut que paient les civils en Syrie ». 4 millions de Syriens ont besoin d'aide humanitaire, dont 2 millions de déplacés, et 900.000 réfugiés dans les pays voisins.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Suite au décès d'un Palestinien en détention, l'ONU rappelle à Israël ses obligations de respect des droits de l'homme

En savoir plus





Coup de projecteur