L'UNESCO célèbre le livre, «vecteur de l'éducation en langue maternelle»

Le 21 février est la Journée internationale de la langue maternelle. Credit: UNESCO

21 février 2013 – Les Nations Unies observent jeudi la Journée internationale de la langue maternelle afin de promouvoir la diversité linguistique et l'éducation multilingue et sensibiliser la communauté internationale à l'importance de l'éducation dans la langue maternelle.

Proclamée en 1999 par l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO),cette Journée est observée chaque année dans le monde le 21 février.

« Le multilinguisme est une force et une chance pour l'humanité. Il incarne notre diversité culturelle, encourage le brassage des points de vue, le renouvellement des idées, l'élargissement de nos imaginaires », a déclaré la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, dans le message qu'elle a adressé à cette occasion.

Le thème choisi pour l a Journée 2013, « Le livre vecteur de l'éducation en langue maternelle », a pour objectif de rappeler aux principales parties prenantes de l'éducation que pour soutenir l'éducation dans la langue maternelle, il est essentiel de soutenir la production de livres dans les langues locales.

« À l'heure des nouvelles technologies, les livres restent des instruments précieux, maniables, résistants, pratiques pour le partage des connaissances, la compréhension mutuelle et l'ouverture au monde. Ils sont des piliers des sociétés du savoir et sont en première ligne de la promotion de la liberté d'expression et de l'éducation pour tous.

Dans le monde entier, les États sont, selon l'UNESCO, des acteurs clés de la promotion des langues maternelles par le biais de leurs institutions et associations nationales. Les médias, écoles, universités et associations culturelles jouent un rôle important dans la promotion des objectifs de la Journée.

Au sens large, l'éducation dans la langue maternelle fait référence à l'utilisation des langues maternelles au sein de la famille et à l'école. L'acquisition de la langue et l'alphabétisation dans la langue maternelle devraient, idéalement, être soutenues par des ressources écrites telles que, notamment, des livres et des manuels, visant à étayer les activités orales. Les matériels didactiques rédigés dans les langues maternelles renforcent l'acquisition de l'alphabétisation et jettent les bases solides de l'apprentissage.

Un nombre important de langues ne sont pas usitées sous une forme écrite et pourtant, des progrès ont été réalisés en matière d'amélioration de l'orthographe. Des linguistes, pédagogues et enseignants locaux et internationaux travaillent de concert – par exemple avec des populations autochtones d'Amérique latine ou des tribus d'Asie – afin de développer l'orthographe.

« En cette 14ème journée de la langue maternelle, j'appelle tous les partenaires de l'UNESCO, les auteurs et les enseignants du monde entier, dans les universités, les chaires et les écoles associées, à travailler ensemble pour la reconnaissance de l'importance de la diversité linguistique et culturelle et de l'éducation dans la langue maternelle », a indiqué Mme Bokova.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Lettonie : les russophones ont le droit de pratiquer leur langue maternelle - expert

En savoir plus





Coup de projecteur