Ban rencontre le nouveau Secrétaire d'État américain, John Kerry, à Washington

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, et le Secrétaire d’État américain, John Kerry, lors d’une conférence de presse conjointe. Photo: ONU/Mark Garten

14 février 2013 – Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a rencontré jeudi le nouveau Secrétaire d'État américain, John Kerry, à Washington, pour discuter avec lui de plusieurs questions, notamment les situations au Mali et en Syrie et le conflit israélo-palestinien.

« Le rôle des États-Unis reste très important pour la période à venir », a affirmé M. Ban lors d'une conférence de presse commune avec le successeur d'Hillary Clinton.

Il a rappelé que l'ONU est les États-Unis avaient de nombreux point de convergence, en particulier la volonté de mettre fin à la violence en Syrie, qui a coûté la vie à près de 70.000 personnes depuis le début de la crise il y a près de deux ans. « La tragédie continue d'empirer sans perspectives de solution politique », a déploré M. Ban devant les journalistes.

Les essais nucléaires auxquels a procédé la République populaire démocratique de Corée (RPDC), la crise au Mali et l'impasse dans laquelle se trouve le conflit israélo-palestinien figuraient également à l'ordre du jour de l'entrevue entre MM. Ban et Kerry.

« Nous devons redoubler d'efforts pour forger une solution à deux États avant qu'il ne soit trop tard », a souligné M. Ban en saluant le prochain voyage du Président Barack Obama et de M. Kerry dans la région.

Le Secrétaire général a également souligné qu'en temps de crise économique, les avantages de travailler avec l'ONU sont évidents en privilégiant la recherche de solutions multilatérales respectueuses des intérêts nationaux.

« Je me félicite du renforcement du partenariat entre l'ONU et les États-Unis et j'ai hâte travailler avec M. Kerry pour réaliser nos objectifs communs de paix, de développement et de respect des droits de l'homme », a déclaré M. Ban.