L'ONU s'associe avec une banque africaine pour renforcer les projets de développement propres

La Secrétaire exécutive de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, Christiana Figueres.

13 février 2013 – Les Nations Unies ont signé un accord de partenariat avec la Banque africaine de développement visant à accroître la participation aux projets de développement propre et économe en Afrique, selon un communiqué publié aujourd'hui par l'organisation mondiale.

L'accord, signé par la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), prévoit un centre de coopération régionale à Kampala, en Ouganda, afin de mieux identifier les projets dans le cadre du Mécanisme de développement propre (MDP) et d'aider à les concevoir à moindres coûts.

Le mécanisme permettra aussi de mener à bien des projets de réduction d'émissions « certifiées » dans les pays en développement. Ces réductions certifiées pourraient ensuite être échangées ou mises en vente et utilisées par les pays industrialisés pour atteindre les objectifs environnementaux.

Selon la CCNUCC, 6.000 projets ont été enregistrés à ce jour dans 83 pays en développement. Avec 12 projets actuellement à l'étude, l'Ouganda est l'un des pays leaders dans l'utilisation du mécanisme.

L'accord annoncé aujourd'hui représente le deuxième projet de collaboration régionale entre la CCNUCC et une banque de développement régionale en Afrique. Le premier centre a été créé il ya quelques mois à Lomé, au Togo, en collaboration avec la Banque Ouest Africaine de Développement. Il permet de fournir une assistance dans le développement de projets MDP en Afrique francophone.

« Les deux centres de collaboration régionaux à Lomé et à Kampala sont conçus pour aider l'Afrique à accroître ses attrait et potentiel dans le cadre du MDP. Notre objectif est de renforcer les capacités, de réduire les risques pour les investisseurs dans ces projets et d'aider à faire du continent une destination plus attractive pour les projets MDP », a expliqué la Secrétaire exécutive de la CCNUCC, Christiana Figueres.

Le centre de Kampala ouvrira en mai et a prévu de s'engager à fond pour fournir un soutien pratique aux gouvernements, aux organisations non-gouvernementales et aux entreprises intéressées par le développement de projets MDP dans plus de 20 pays de la région.

En savoir plus



Coup de projecteur