Le PNUE prépare le nettoyage de la pollution de l'Ogoniland avec le gouvernement du Nigéria

Une équipe technique du PNUE au Nigéria. Photo: PNUE

5 février 2013 – Le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) a annoncé mardi avoir engagé des consultations avec le gouvernement du Nigeria et d'autres partenaires clés, cette semaine à Abuja et Port Harcourt, sur la mise en œuvre de l'assainissement de l'Ogoniland.

Selon une étude du PNUE en date d'août 2011, cette région du pays a subi une contamination de pétrole due aux opérations d'industries pétrolières depuis la fin des années 50. Cette contamination s'aggrave et a un impact négatif sur l'environnement. Le rapport recommande l'établissement d'une Autorité de réhabilitation de l'environnement avec un financement initial d'un milliard de dollars, à l'appui de mesures d'atténuation des effets néfastes de la pollution pétrolière sur les populations.

« L'ONU est engagée à soutenir le gouvernement par un processus complet de mise en œuvre des recommandations du rapport. Au nom du PNUE, j'espère une action coordonnée avec nos partenaires nigérians et internationaux pour endiguer la pollution de l'Ogoniland », a déclaré l'envoyé spécial du PNUE au Nigeria, Erik Solheim.

« Nous pouvons seulement assurer la viabilité de l'environnement à travers le dialogue et la confiance. C'est dans cet état d'esprit que je dirige l'équipe du PNUE ici présente cette semaine », a-t-il précisé.

Le PNUE a souligné que le moindre retard pris par le nettoyage des déversements de pétrole en raison des fortes précipitations actuelles aggravera les niveaux de contamination. De fait, la pluie charrierait le pétrole dans les terres agricoles, dans les ruisseaux et racines, ce qui conduirait à la destruction des cultures et autres plantes.

La réhabilitation de l'environnement de l'Ogoniland est possible selon le PNUE, mais pourrait prendre de 25 à 30 ans. En raison de l'étendue de la contamination dans l'Ogoniland et les zones voisines et les degrés variés de dégradation, il n'y a pas une seule et unique technique d'assainissement appropriée pour toute la zone. Par conséquent, une combinaison d'approches complémentaires est nécessaire.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le PNUE et les pays d'Asie se consultent pour trouver des moyens d'améliorer la qualité de l'air

Aucun résultat
Aucun résultat