Le PNUE et les pays d'Asie se consultent pour trouver des moyens d'améliorer la qualité de l'air

L’activité des fours à briques pollue l’air de nombreuses villes du monde. Photo: PNUE

4 février 2013 – Le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) organise à partir de lundi une réunion à Bangkok, en Thaïlande, avec des représentants de 19 pays d'Asie afin de trouver des solutions pour réduire les agents polluants de l'air.

La réunion a pour objectif de réduire les polluants atmosphérique de courte durée de vie (PACV), tel que le carbone noir (la suie), l'ozone troposphérique, le méthane et certains hydrofluorocarbures (HFC), qui peuvent avoir des effets néfastes sur la santé et sur l'environnement.

Selon une étude publiée en 2011 par le PNUE, une action efficace et concertée pour réduire les PACV d'ici 2030 pourrait éviter, chaque année, la mort prématurée de plus de deux millions de personnes et la perte de plus de 30 millions de tonnes de récoltes. Cela contribuerait également à ralentir le réchauffement planétaire et apporter des bienfaits considérables sur le plan climatique au niveau régional.

L'Asie est l'une des régions du monde qui bénéficierait le plus de la réduction des PACV. La réduction de l'utilisation du carbone noir dans le secteur du transport, notamment, y améliorerait considérablement la qualité de l'air, tandis que la réduction des émissions de méthane des mines de charbon serait bénéfique pour les récoltes.

La réduction des PACV ralentirait également la fonte des glaciers de l'Himalaya et réduirait la perturbation des moussons en Asie du Sud.

Organisée conjointement par le PNUE, le Bangladesh et le Japon, la réunion rassemble 28 acteurs issus des gouvernements, des ONG et de la société civile sous les auspices de la Coalition pour le Climat et l'Air Pur (CCAP). Elle constitue la première occasion pour les pays asiatiques de rechercher une approche collective au problème. La CCAP est une initiative mondiale volontaire qui rassemble 28 pays, des représentants de la société civile et du secteur privé.

« Nous nous félicitons de pouvoir accueillir tous les pays d'Asie et du Pacifique au sein de la Coalition pour le Climat et l'Air Pur et unir nos forces avec d'autres partenaires afin de relever le défi des PACV et d'accomplir rapidement des progrès dans les domaines de la santé, de la sécurité alimentaire et énergétique et de la lutte contre les changements climatiques », a affirmé le Directeur exécutif du PNUE, Achim Steiner.

Lors de la réunion, les participants discuteront de la panoplie de mesures existantes qui sont en mesure de produire des résultats et peuvent former la base de stratégies intégrantes pour le développement économique et la protection de l'environnement.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le PNUE avertit contre une augmentation des émissions de mercure dans les pays en développement

Coup de projecteur


Aucun résultat
Aucun résultat