Au Mali, Bokova réaffirme l'engagement de l'UNESCO à restaurer le patrimoine culturel du pays

La cité de Tombouctou, dans le nord du Mali. Photo: UNESCO/F. Bandarin

3 février 2013 – La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, se trouvait ce weekend au Mali, aux côtés du Président de la France, François Hollande, pour évaluer en personne les dégâts causés au patrimoine culturel national, saccagé au cours de l'année écoulée par les groupes islamistes radicaux qui ont pris le contrôle du nord du pays puis de nouveau mis à mal lors des récents affrontements qui les ont opposés aux forces françaises et maliennes.

L'objectif du déplacement de Mme Bokova est aussi de définir, conjointement avec le gouvernement du Mali, les grandes lignes d'un plan d'action afin d'orienter l'action de l'UNESCO sur place. La Directrice générale devait à cette occasion rencontrer les autorités à Bamako et à Tombouctou afin de donner le coup d'envoi du programme de l'Organisation visant à aider à la restauration de ce patrimoine extraordinaire, principalement formé de mausolées et de manuscrits.

« Nous devons maintenant agir rapidement pour aider le pays à reconstruire et sauvegarder son patrimoine culturel exceptionnel – c'est là un élément essentiel de l'unité et de la réconciliation nationales. Ce patrimoine donnera force et confiance au peuple du Mali dans ses efforts pour rétablir les fondations de la paix », a-t-elle affirmé.

Le nord du Mali est tombé aux mains de groupes islamistes radicaux à la faveur d'affrontements entre forces gouvernementales et rebelles touareg fin janvier 2012. Le 11 janvier dernier, les forces françaises ont lancé une opération militaire à l'appui de l'armée malienne pour l'aider à reconquérir la région.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'UNESCO déterminée à aider le Mali à restaurer son patrimoine culturel

En savoir plus





Coup de projecteur