L'aide humanitaire parvient pour la première fois dans le nord de la Syrie, se félicite le HCR

Des réfugiés syriens dans un centre de distribution du HCR, dans le camp de réfugiés de Za"atri. Photo: HCR/J. Tanner

1 février 2013 – Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a effectué cette semaine sa toute première livraison de matériels d'équipement dans la région d'Azzas, dans le nord de la Syrie, où des milliers de déplacés internes vivent dans des camps de fortune, a annoncé vendredi un représentant de cette organisation.

Deux cents tonnes de tentes et de couvertures ont été acheminées via un pont aérien, la semaine dernière, depuis un entrepôt du HCR à Copenhague jusqu'à un aéroport civil près de Latakia, sur la côte syrienne, a expliqué Yacoub El Hillo, le Directeur du HCR pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. La cargaison a ensuite été transportée par un convoi dLa plupart des enfants que j’ai rencontrés montrent des signes de détresse. Il est extrêmement important de leur venir en aide alors qu’ils sont traumatisés.e camions vers une localité située entre Alep et la frontière entre la Syrie et la Turquie.

L'opération a été rendue possible grâce au soutien logistique du Croissant-Rouge arabe syrien, mais aussi à la coopération du gouvernement syrien et à la coordination de la Coalition nationale syrienne. « Ceci a permis au convoi d'atteindre en toute sécurité les populations dans le besoin, dans le cadre d'une opération strictement humanitaire et apolitique », s'est félicité M. El Hillo.

Plus de 60.000 personnes, principalement des civils, ont été tuées depuis le début du soulèvement contre le régime du Président syrien Bachar Al-Assad en mars 2011. Les derniers mois ont été marqués par une escalade du conflit, qui a laissé quatre millions de personnes en besoin d'assistance humanitaire, dont deux millions de déplacés privés de services de base.

Aujourd'hui, le Représentant spécial conjoint pour les Nations Unies et la Ligue des États arabes, Lakhdar Brahimi, qui s'efforce de trouver une solution négociée au conflit, participe à une conférence sur la sécurité à Munich, en Allemagne. Il doit s'entretenir demain avec Mouaz al-Khatib, un des chefs de l'opposition syrienne armée, et avoir des réunions bilatérales avec le Vice-Président des États-Unis, Joseph Biden, et le Ministre russe des affaires étrangères, Sergey Lavrov.

Dans les pays voisins de la Syrie – Liban, Jordanie, Turquie, Iraq, Égypte – le nombre des réfugiés syriens a encore augmenté cette semaine : selon les dernières estimations, ils sont désormais 728.553 à être enregistrés ou en l'attente de l'être.

Par ailleurs, dans le gouvernorat de Homs, environ 420.000 personnes – dont la moitié sont des enfants – ont un besoin cruel d'aide humanitaire, a indiqué de son côté le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) au lendemain d'une mission interagences dans le pays.

« Les enfants sont les plus touchés », a déclaré un spécialiste des situations d'urgence à l'UNICEF, Mark Choonoo. « La plupart des enfants que j'ai rencontrés montrent des signes de détresse. Il est extrêmement important de leur venir en aide alors qu'ils sont traumatisés. »

La mission a conclu que 635.000 personnes avaient été déplacées à Homs, certaines ayant trouvé refuge dans les écoles. Sur les 1.500 écoles du gouvernorat, 200 d'entre elles ont été endommagées et 65 accueillent des enfants et leurs familles, avec des conséquences désastreuses pour le taux de présence et la qualité des enseignements dispensés.

Parallèlement, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a prévenu aujourd'hui que la pénurie de médicaments devient de plus en plus problématique, de même que la gestion des déchets et l'accès à l'eau potable. Une hygiène très faible accroît les risques de maladies infectieuses telles que les poux, l'hépatite A et la leishmaniose.

Plus tôt cette semaine, la communauté internationale a fait des annonces de contribution d'un montant supérieur à 1,5 milliard de dollars afin de fournir une assistance humanitaire aux civils touchés par le conflit en Syrie, dépassant la cible initiale que s'étaient fixées les Nations Unies et leurs partenaires.

Environ un tiers des fonds qui seront collectés seront destinés à financer les opérations humanitaires à l'intérieur de la Syrie, les deux tiers restants iront à l'aide aux réfugiés se trouvant dans les pays voisins.

Les quatre domaines prioritaires d'action en Syrie sont les suivant: fournir des articles de première nécessité aux plus vulnérables ; prêter assistance aux personnes déplacées et à leurs communautés d'accueil ; appuyer la reconstruction d'infrastructures cruciales ; et aider les populations les plus pauvres à échapper au dénuement le plus total.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Appel humanitaire pour la Syrie : la cible initiale de 1,5 milliard de dollars dépassée

En savoir plus





Coup de projecteur




Aucun résultat
Aucun résultat