L'afflux de réfugiés maliens vers les pays voisins en hausse, selon le HCR

Originaires de Diabaly, au Mali, Abduallh et sa famille vivent maintenant dans une pièce utilisée pour le stockage. Photo: HCR/H. Caux

22 janvier 2013 – Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé mardi que près de 7.500 réfugiés avaient fui le Mali vers les pays voisins depuis que les forces françaises et maliennes ont lancé dans ce pays, il y a presque deux semaines, une contre-offensive visant les militants islamistes et que cet exode se poursuit.

En Mauritanie, 4.208 réfugiés maliens sont arrivés depuis le début des affrontements armés, le 11 janvier dernier. Après avoir été enregistrées au centre de transit de Fassala, ces populations ont été transférées vers le camp de réfugiés de Mbéra, qui accueille déjà 55.000 personnes issues des précédents déplacements de population.

Au Niger, on compte désormais 1.300 nouveaux réfugiés, originaires principalement des régions de Ménaka et Andéramboukané. Au cours de la même période, le Burkina Faso a accueilli 1.829 nouveaux réfugiés. Ce sont principalement des Touaregs et des Songhaïs en provenance des régions de Gossi, Tombouctou, Gao et Bambara Maoudé.

« Pour aider ces personnes, nous avons construit deux hangars à Inabao, à la frontière avec le Mali. C'est actuellement le principal point d'entrée pour les nouveaux arrivants. Notre partenaire, Plan Burkina, a également réhabilité une pompe à eau et construit des latrines », a indiqué le porte-parole du HCR, Adrian Edwards, lors d'une conférence de presse donnée à Genève. « Cela vise notamment aussi à éviter d'éventuelles tensions avec la population locale », a-t-il ajouté.

Certains réfugiés ont fait le trajet en voiture ou en camion, d'autres à pied ou à dos d'âne. Nombre d'entre eux attendent l'arrivée imminente des membres de leurs familles.

Le HCR et ses partenaires continuent d'aider les réfugiés qui se trouvent dans des camps du Burkina Faso, du Niger et de Mauritanie en leur fournissant des systèmes de distribution d'eau potable et d'assainissement, ainsi que des services de base.

Au Burkina Faso, des véhicules font l'aller-retour à la frontière pour transporter les personnes qui ne peuvent plus marcher. « Nous continuons également à transférer les réfugiés depuis la frontière vers des sites plus sûrs à l'intérieur du pays », a précisé M. Edwards. Au total, le Burkina Faso accueille 38.776 réfugiés maliens.

Près de 150.000 Maliens ont trouvé refuge dans les pays voisins depuis le début de la crise dans leur pays, en janvier 2012. À l'intérieur du Mali, 229.000 personnes sont actuellement déplacées – principalement des résidents des zones de Kidal, Tombouctou et Gao.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Mali : détérioration de la situation humanitaire après la dernière vague de combats

En savoir plus



Coup de projecteur




Aucun résultat
Aucun résultat