En dépit d'un manque de fonds, le HCR renforce ses opérations auprès des réfugiés syriens

Des réfugiés syriens patientent d’être enregistrées par le personnel du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) au Liban. Photo: HCR/M. Abu Asaker

22 janvier 2013 – Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé mardi une augmentation spectaculaire de l'enregistrement des réfugiés syriens, et de l'assistance qui leur est prêtée, en précisant qu'il fait son possible pour gérer cet afflux quotidien dans les pays voisins.

Moins d'un mois après la présentation du Plan d'action régional aux réfugiés syriens pour 2013, le HCR et ses partenaires ont lancé plusieurs programmes qui vont de l'enregistrement des demandeurs d'asile au travail de terrain, en passant par l'aide financière aux réfugiés. Ce Plan, d'un montant de 1,1 milliard de dollars, n'a toutefois été financé qu'à hauteur de 18%.

« Si des contributions financières ne sont pas faites rapidement, des milliers de Syriens vulnérables ne bénéficieront pas de l'aide dont ils ont cruellement besoin », a prévenu le porte-parole du HCR, Adrian Edwards, lors d'un point de presse donné à Genève.

Au Liban, où l'agence renforce actuellement sa capacité de réponse aux besoins croissants, le personnel du HCR enregistre en moyenne 1.500 réfugiés par jour. Mercredi dernier, les statistiques avaient atteint le chiffre record de 1.800 personnes, soit le nombre le plus important de personnes enregistrées en une seule journée depuis le début de l'action du Haut Commissariat en Syrie.

Pour faire face à cette situation, le HCR a ouvert un nouveau site d'accueil des réfugiés dans la vallée de la Bekaa et en prévoit un de plus à Tyr dans les prochains mois. « Nous avons également identifié des terrains destinés à agrandir les structures d'enregistrement en place à Beyrouth », a indiqué M. Edwards, en ajoutant que « ces efforts visent à réduire les périodes d'attente qui se situent actuellement autour de deux mois. »

Le porte-parole a également indiqué que l'aide financière devrait être élargie à 18.000 bénéficiaires d'ici le mois de juin. Les familles dans le besoin recevront une allocation en espèces, d'un montant mensuel d'environ 240 dollars, afin de couvrir une partie de leurs dépenses quotidiennes tout en contribuant à l'économie libanaise.

L'accélération du programme d'enregistrement en Jordanie, a poursuivi Adrian Edwards, vise à enregistrer jusqu'à 1.400 réfugiés syriens par jour dans le centre d'enregistrement d'Amman. Ce nombre augmentera de nouveau une fois que le centre d'Irbid, situé dans le nord du pays, sera opérationnel. Le porte-parole a également expliqué que 8.821 réfugiés syriens ayant traversé la frontière ces cinq derniers jours étaient arrivés au camp de Za'atri.

Près de 7.700 familles réfugiées, soit 30.000 personnes, bénéficient désormais d'une aide financière en Jordanie mais à cause du manque de financement, le HCR ne peut aider l'ensemble des 8.523 familles enregistrées ce mois-ci.

En Iraq, plus de la moitié des 73.150 réfugiés syriens enregistrés vivent dans des camps de réfugiés, 35% d'entre eux se trouvant en milieu urbain. Le HCR et ses partenaires ont aidé ces populations à se préparer aux conditions hivernales en distribuant des bâches en plastique, des matelas, du kérosène, des réchauds, des chauffages et des couvertures.

Des tentes sont également nécessaires en Turquie, où le HCR en a fourni 18.500. Selon les autorités turques, 156.801 réfugiés syriens se trouvent dans 15 camps répartis dans sept provinces.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le nombre de Syriens cherchant refuge en Turquie ne cesse d'augmenter, selon le HCR

En savoir plus





Coup de projecteur




Aucun résultat
Aucun résultat