Myanmar: Ban salue l'annonce d'un cessez-le-feu par le gouvernement dans l'État de Kachin

Un convoi d’aide humanitaire de l’ONU arrive en mars 2012 dans un camp de personnes déplacées situé dans l’état de Kachin, au Myanmar. Photo: ONU/Myanmar

21 janvier 2013 – Le Secrétaire général Ban Ki-moon salue le gouvernement du Myanmar pour l'annonce d'un cessez-le-feu dans l'état de Kachin, situé dans le nord du pays, et suit de près les différentes informations en provenance du terrain quant à sa mise en œuvre, a indiqué dimanche le porte-parole du chef de l'ONU.

« Il appelle les deux parties à déployer de sérieux efforts en vue de créer les conditions d'une paix durable à Kachin, au travers de mesures élargies de renforcement de la confiance et du dialogue politique », indique la déclaration communiquée hier dans la soirée.

M. Ban réitère aussi son appel à l'ouverture d'un accès aux populations civiles vulnérables pour permettre la fourniture d'une assistance humanitaire, ajoute le porte-parole.

Les autorités du Myanmar avaient vendredi annoncé unilatéralement un cessez-le-feu à la suite d'une offensive de trois semaines contre les combattants rebelles issus de la minorité ethnique Kachin. Près de 75.000 personnes ont fui leurs foyers depuis le début des combats en juin 2011.

Jeudi dernier, au lendemain d'une visite de quatre jours dans le pays, le Conseiller spécial du Secrétaire général pour le Myanmar, Vijay Nambiar, avait appelé toutes les parties à œuvrer à l'atténuation des tensions dans le pays, à reprendre le dialogue et à veiller à ménager un accès humanitaire aux personnes touchées par les violences dans l'état de Kachin.

Si la reprise du dialogue reste une affaire à régler entre parties prenantes, M. Nambiar a cependant souligné qu'il fallait éviter que l'impasse et l'escalade des tensions « ne sape les réformes et transformations en cours dans le pays ni n'assombrisse l'atmosphère internationale positive observée jusqu'à présent ».

Au cours de sa visite officielle au Myanmar en décembre dernier, la Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires, Valerie Amos, avait évoqué avec le Président Thein Sein sa préoccupation devant le manque d'accès sur le plan humanitaire dans certaines zones de Kachin, en particulier à l'approche de l'hiver.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Dans la foulée de sa mission au Myanmar, Vijay Nambiar demande aux parties de reprendre le dialogue

Coup de projecteur