Zimbabwe: le HCDH condamne les attaques contre des militants des droits de l'homme

Navi Pillay a rencontré le Président du Zimbabwe Robert Mugabe. Photo: HCDH/W. Chingombe

18 janvier 2013 – Citant des arrestations arbitraires et des tentatives d'intimidation et de harcèlement, l'agence onusienne chargée des droits de l'homme a condamné vendredi les attaques récemment perpétrées contre des militants des droits de l'homme au Zimbabwe alors que des élections sont prévues cette année.

« Nous sommes préoccupés par les mesures répressives prises contre des organisations non-gouvernementales et les voix qui s'élèvent contre le régime de Robert Mugabe, ainsi que par les poursuites judiciaires engagées manifestées pour des raisons politiques », a indiqué le porte-parole du Haut Commissaire des Nations Unies pour les droits de l'homme, Rupert Colville, lors d'un point de presse donné aujourd'hui à Genève.

Le 14 janvier, la police a déposé une plainte contre Okay Machisa, le directeur de l'Association des droits de l'homme du Zimbabwe (ZimRights) et président de la Coalition Crise au Zimbabwe. Il est accusé d'avoir publié de fausses déclarations préjudiciables à l'État et de s'être livré à des contrefaçons dans le cadre de l'inscription sur des listes électorales.

M. Machisa s'est rendu de lui-même à la police le 14 janvier, accompagné de son avocat, et se trouve toujours en détention. Au cours d'un incident précédent, Leo Chamahwinya et Dorcas Sherenin, deux employés de ZimRights, avaient été arrêtés le 13 décembre. La liberté sous caution leur a été refusée.

En se rendant au Zimbabwe pour la première fois l'an dernier, la Haut Commissaire Navi Pillay avait exhorté le Président Mugabe à veiller à ce que les prochaines élections soient libres et justes et se déroulent pacifiquement.

Au cours de son déplacement, le Premier Ministre Morgan Tsvangirai leur a indiqué que des défis continuaient de se poser dans le pays, en dépit de la formation en 2009 d'un gouvernement d'unité nationale, censé mettre fin aux violences qui ont émaillé les précédentes élections, lorsque M. Tsvangirai s'est présenté contre M. Mugabe.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Zimbabwe : Navi Pillay demande à Mugabe de veiller à la tenue d'élections pacifiques

Aucun résultat
Aucun résultat