Iran : l'ONU salue la libération temporaire d'une militante des droits de l'homme

18 janvier 2013 – Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les droits de l'homme (HCDH) s'est félicité vendredi de la libération temporaire de l'avocate et militante des droits de l'homme Nasrin Sotoudeh, qui purge actuellement une peine de six ans de prison en Iran, et a émis l'espoir qu'elle recouvre définitivement sa liberté.

Arrêtée en septembre 2010, Mme Sotoudeh avait été rayée du barreau pour dix ans pour des chefs d'accusation liées à ses activités de militante des droits de l'homme. En octobre dernier, elle a entamé une grève de la faim pour protester contre ses conditions de détention et les interdictions de voyager imposées à son mari et à sa fille de 12 ans.

Le porte-parole du HCDH, Rupert Colville, a déclaré aux journalistes à Genève que Mme Sotoudeh s'était vue accorder trois jours de liberté et avait été autorisée à rejoindre sa famille.

« Les interdictions de voyager imposées à sa famille – la raison précise pour laquelle elle avait entamé une grève de la faim – ont été levées en décembre. Cette libération temporaire constitue donc une nouvelle amélioration appréciable », a précisé M. Colville.

« Nous espérons que ces trois jours seront prolongés et que Mme Sotoudeh sera bientôt relâchée définitivement ».

Le mois dernier, la Haute Commissaire Navi Pillay avait exhorté l'Iran à libérer le plus rapidement possible Mme Sotoudeh, ainsi que tous les activistes arrêtés et détenus pour avoir demandé pacifiquement le respect des droits de l'homme dans le pays. Elle avait rappelé à cette occasion que les droits fondamentaux à la liberté d'expression et d'opinion, mais aussi de réunion et d'association pacifiques, devaient être protégés et respectés.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Navi Pillay demande à l'Iran de libérer l'avocate et militante des droits de l'homme Nasrin Sotoudeh

Aucun résultat
Aucun résultat