L'OMS annonce une nouvelle stratégie de lutte contre les maladies tropicales négligées

Une fillette dans l'état de Kaduna, au Nigeria, transporte de l'eau d'une rivière infestée de mouches porteuses du virus de l'onchocercose, la "cécité des rivières". Photo: IRIN/Kate Holt

16 janvier 2013 – L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé mercredi la mise en œuvre d'une nouvelle stratégie mondiale de lutte contre 17 maladies tropicales négligées, dont la dengue, la lèpre et le ver de Guinée, grâce à des médicaments de qualité et au soutien d'un réseau mondial de partenaires.

« Avec le lancement de cette nouvelle phase de lutte contre ces maladies, nous avançons vers la couverture de santé universelle grâce à des interventions essentielles », s'est félicitée la Directrice générale de l'OMS, Margaret Chan, qui présentait un nouveau rapport de l'agence onusienne sur les maladies tropicales négligées.

Selon ce rapport, une nouvelle dynamique est actuellement à l'œuvre dans le cadre des efforts déployés pour contrôler, éliminer et éradiquer certaines des plus anciennes maladies connues des hommes et qui continuent de faire des ravages parmi les populations pauvres.

« Le défi est maintenant de renforcer la capacité des programmes nationaux de lutte contre les maladies dans les pays où celles-ci sont endémiques et de rationaliser la chaîne de distribution des médicaments afin de les rendre disponibles aux personnes qui en ont besoin », a expliqué Mme Chan.

Selon le rapport de l'OMS, deux maladies en particulier sont en phase d'éradication d'ici 2015 et de 2020 respectivement. Il s'agit du ver de Guinée, ou dracunculoses, une maladie parasitaire qui introduit un ver dans le corps du malade, et du pian, une maladie contagieuse de la peau et des os.

De tels objectifs peuvent être atteints grâce à des dons de médicaments et à des fonds versés par plusieurs partenaires internationaux.

« Les chances de succès n'ont jamais été aussi fortes », a assuré Mme Chan. « Des millions de personnes peuvent désormais sortir de la misère et être guéries de maladies qui les ont enfermées dans la pauvreté pendant des générations et depuis des centaines d'années ».

Aucun résultat
Aucun résultat