Douze pays signent un traité de l'ONU pour combattre le commerce illicite du tabac

La Directrice générale de l’OMS, Margaret Chan (à gauche) et le Président du secrétariat de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, Haik Nikogosian. Photo: OMS/Pierre Albouy (archive)

10 janvier 2013 – L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a salué jeudi la signature du traité des nations Unies de lutte contre le trafic illégal du tabac par douze pays. Le trafic illégal du tabac sape les efforts de régulation de ce produit et représente un fardeau pour les systèmes de santé publics.

Des Représentants de la France, du Gabon, de la Libye, du Myanmar, du Nicaragua, de la République de Corée, d'Afrique du Sud, de Syrie, de Turquie et d'Uruguay ont signé le Protocole pour éliminer le commerce illicite des produits du tabac lors d'une cérémonie au siège de l'OMS à Genève.

« Le Protocole est un outil juridique unique pour lutter contre, et à terme éliminer, une activité criminelle sophistiquée qui engendre des coûts considérables, particulièrement dans le domaine de la santé », a déclaré la Directrice générale de l'OMS, Margaret Chan, lors de la cérémonie de signature.

Le nouveau Protocole vise à protéger les populations du monde entier contre les risques sanitaires du tabagisme, qui est responsable de six millions de décès par an à l'échelle planétaire. Une personne meurt chaque six secondes en moyenne à cause du tabac qui est responsable d'un décès sur dix parmi les adultes.

Le traité encourage la lutte contre le commerce illicite du tabac grâce à un contrôle de la chaîne de fourniture et à la coopération internationale. La mesure clé prévoit que les États parties créent un système mondial de traçage qui permettrait de réduire et à terme éradiquer le commerce illicite.

« L'adoption de ce protocole est le résultat d'une étroite coopération entre plusieurs secteurs des gouvernements », a expliqué le Président du secrétariat de la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac, Haik Nikogosian.

« Cela montre également qu'une démarche commune sur une question de santé publique peut aider à réaliser les objectifs des gouvernements, notamment dans le domaine de la santé, ou encore pour protéger les revenus de l'État et de lutter contre la criminalité », a-t-il ajouté.

Le Protocole pour éliminer le commerce illicite des produits du tabac a été adopté lors de la cinquième session de la conférence des États parties de la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac, en novembre 2012 à Séoul en République de Corée. Le Protocole entrera en vigueur 90 jours après la ratification du 40ème État.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'OMS se félicite de l'interdiction par l'Australie des logos sur les paquets de cigarettes

Aucun résultat
Aucun résultat