Des expertes de l'ONU examineront les mesures prises par la Tunisie pour garantir les droits des femmes

Kamala Chandrakirana, Présidente du Groupe de travail des Nations Unies sur la discrimination à l’égard des femmes dans la législation et dans la pratique. Photo/ Jean-Marc Ferré

4 janvier 2013 – Une délégation du Groupe de travail des Nations Unies chargé de la question de la discrimination à l'égard des femmes dans la législation et dans la pratique se rendra en Tunisie, du 7 au 11 janvier 2013, afin d'examiner les mesures en place pour garantir les droits fondamentaux des femmes et l'égalité des sexes dans le processus de transition démocratique et de développement d'une nouvelle Constitution pour le pays.

« Les femmes ont largement contribué à la révolution tunisienne en descendant dans la rue, aux côtés des hommes, pour revendiquer les droits à la démocratie, à la liberté et à la justice sociale, mais également à l'égalité et à la dignité », a affirmé la Président du Groupe de travail, Kamala Chandrakirana.

« Cette visite constitue dès lors une occasion de s'assurer que, deux ans après le début de la révolution, les initiatives et réformes constitutionnelles, législatives et politiques entreprises prennent dûment en compte les aspirations légitimes des femmes en matière d'égalité et de protection de leurs droits fondamentaux, mais qu'elles garantissent leur pleine participation aux processus de réformes. La pleine participation des femmes est essentielle non seulement pour garantir la jouissance de leurs droits, mais aussi pour le développement de la société tunisienne dans son ensemble », a-t-elle ajouté.

Bien que le mandat du Groupe de travail couvre tous les aspects liés à la discrimination à l'égard des femmes, sa délégation accordera une attention particulière à la participation des femmes dans la vie publique et politique, qui est son thème prioritaire, ainsi qu'au processus de rédaction de la nouvelle constitution et à la prise en compte de la perspective de genre dans ce processus.

Au cours de sa mission, la délégation s'entretiendra avec les autorités nationales, des membres de l'assemblée nationale constituante, des représentants de la société civile, des universitaires ainsi que des personnels des agences des Nations Unies. La délégation se rendra à Tunis, à Jendouba, ainsi que dans une zone rurale.

La délégation sera composée de Mme Chandrakirana et d'Eleonora Zielinska. Les expertes indépendantes, qui se rendent en Tunisie à l'invitation du Gouvernement, seront accompagnés de membres du Secréterait du Groupe de travail au sein du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme à Genève.

Le Groupe de travail présentera un rapport complet sur sa mission lors de la 23ème session du Conseil des droits de l'homme, qui se tiendra en juin 2013.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Tunisie : Des expertes de l'ONU demandent la participation des militants des droits de l'homme à la rédaction de la constitution

Aucun résultat
Aucun résultat