Conseil de sécurité : en janvier, un programme axé sur la lutte antiterroriste et les opérations de maintien de la paix

Le Président du Conseil de sécurité pour le mois de janvier 2013, Massod Khan du Pakistan. Photo ONU/JC McIlwaine

3 janvier 2013 – Le Président du Conseil de sécurité pour le mois de janvier, Massoud Khan, qui est également le Représentant permanent du Pakistan auprès des Nations Unies, a présenté jeudi le programme mensuel du Conseil, dominé par deux sujets d'importance pour son pays : les opérations de maintien de la paix et la lutte contre le terrorisme.

Lors d'une conférence de presse donnée au Siège de l'ONU, M. Khan a annoncé aux journalistes la tenue, le 15 janvier prochain, d'un débat public au niveau ministériel sur les approches de lutte contre le terrorisme.

« Ce sera l'occasion pour les membres du Conseil et les États Membres de l'ONU de passer en revue les défis persistants posé par le terrorisme international, ainsi que les meilleures façons de formuler et mettre en œuvre une réponse cohérente et complète à cette menace », a expliqué M. Khan.

Le débat, a-t-il précisé, sera présidé par la Ministre des affaires étrangères du Pakistan, Hina Rabbani Khar. Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, devrait faire un exposé à cette occasion.

Le Pakistan connait bien le problème du terrorisme, pour subir régulièrement des attentats. Pas plus tard que ce weekend, M. Ban avait exprimé sa consternation devant « l'escalade de la violence terroriste » dans ce pays, qui venait d'être endeuillé par un attentat à la voiture piégée contre trois bus, qui aurait fait 20 morts et 25 blessés parmi des pèlerins chiites qui se rendaient en Iran. Et le 22 décembre, 21 membres des forces de police tribales ont été assassinés, une semaine après leur enlèvement par les Tehreek-i-Taliban Pakistan.

Contre le terrorisme, a rappelé le nouveau Président du Conseil, le Pakistan estime que l'action militaire n'est pas suffisante, qu'il faut s'attaquer aux racines du mal, en particulier la pauvreté et le sous-développement, et favoriser la réintégration des « individus égarés par le terrorisme ».

La Présidence a également annoncé la tenue, le 21 janvier, d'un débat public sur les opérations de maintien de la paix, le Pakistan étant l'un des principaux contributeurs de troupes à l'ONU depuis le déploiement du premier Casque bleu pakistanais au Congo il y a 52 ans. Certaines des missions les plus périlleuses des Nations Unies, notamment celles présentes en République démocratique du Congo (RDC), au Soudan et en Côte d'Ivoire, comptent des contingents de ce pays.

« Parmi les principaux fournisseurs de contingents, le Pakistan a un intérêt particulier pour l'efficacité et le succès des opérations de maintien de la paix », a souligné M. Khan.

« Des défis considérables se posent, mais des opportunités prometteuses existent », a-t-il ajouté. « Nous pensons que le débat du Conseil contribuera aux efforts collectifs pour renforcer l'efficacité de ces opérations. »

Les liens et interconnexions entre opérations de maintien et activités de consolidation de la paix ont caractérisé les succès rencontrés par l'ONU dans ce domaine ces dernières années, a rappelé l'Ambassadeur pakistanais. « Nous avons proposé de renforcer ces liens dans le contexte de missions multidimensionnelles, déterminants dans la promotion de les objectifs d'une paix durable et stable ».

Au cours de cette séance, qui devrait être marquée par la mise aux voix d'un projet de résolution, le Secrétaire général fera également un exposé aux membres du Conseil. En marge du débat, le Pakistan organisera une exposition photographique retraçant les 50 années de la contribution pakistanaise à ces opérations.

Ce mois-ci, le Conseil de sécurité tiendra aussi, le 16 janvier, un débat avec les pays contributeurs de troupes. Il a prévu des réunions d'information sur l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI), le 17 janvier; sur le Bureau des Nations Unies au Burundi (BNUB) et l'Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD) le 24 janvier, et enfin sur la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL) le 29 janvier.


News Tracker: autres dépêches sur la question

En dépit des progrès accomplis, d'importants défis de consolidation de la paix restent à relever – Ban

En savoir plus


Coup de projecteur