Pakistan: Ban condamne la violence croissante et appelle à faire traduire les responsables en justice

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. Photo: ONU/Eskinder Debebe (Photo d’archive)

31 décembre 2012 – « Horrifié par la violence terroriste croissante au Pakistan », le Secrétaire général a condamné dimanche en particulier la prise pour cible des minorités religieuses dans ce pays, dont la dernière illustration en date est l'attentat à la voiture piégée contre trois bus, dans le sud-ouest du Pakistan, qui aurait fait hier 20 morts et 25 blessés parmi des pèlerins chiites qui se rendaient en Iran.

Ban Ki-moon a condamné tout aussi fermement l'assassinat de 21 membres des forces de police tribales, soutenues par le gouvernement, perpétré après leur enlèvement, la semaine dernière, dans le nord-ouest du Pakistan, par les Tehreek-i-Taliban Pakistan, parfois appelé les « Talibans pakistanais ».

« Aucune cause ni aucune rancœur ne saurait justifier ces actes cruels dont les auteurs doivent être traduits en justice », a dénoncé le porte-parole dans la déclaration qu'il a transmise hier au nom du Secrétaire général.

M. Ban exprime sa plus profonde sympathie aux familles des victimes. Il exprime aussi la solidarité des Nations Unies au gouvernement et au peuple pakistanais et confirme le maintien de l'appui de l'ONU aux efforts visant à défendre les institutions du pays et les libertés face au fléau du terrorisme.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Des experts de l'ONU exhortent le Pakistan à garantir la protection des filles

Aucun résultat
Aucun résultat