Kenya : le HCR préoccupé par de récents incidents sécuritaires meurtriers visant des réfugiés

Vue aérienne du complexe de Dadaab, le plus vaste camp de réfugiés au monde, situé dans le nord-est du Kenya. Photo: Bannon/IOM/UNHCR

20 décembre 2012 – Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a condamné jeudi les attaques récentes perpétrées au Kenya, qui ont fait plusieurs victimes, y compris parmi des réfugiés.

Alors que de récentes déclarations publiques lient ces incidents sécuritaires à la présence de réfugiés dans le pays, le HCR lance une mise en garde contre la stigmatisation envers ces derniers et tous les demandeurs d'asile.

L'agence prend également note de la récente décision du gouvernement kényan de mettre fin à l'accueil et à l'enregistrement des demandeurs d'asile à Nairobi et dans d'autres villes, ainsi que de transférer ces activités vers les camps de réfugiés à Dadaab et à Kakuma. Le HCR comprend également que les réfugiés enregistrés seront autorisés à rester uniquement dans la localité où ils se sont établis.

Tout en rendant hommage à l'engagement de longue date du Kenya envers les réfugiés, le HCR exhorte cependant son gouvernement à continuer de respecter les droits des réfugiés et des demandeurs d'asile se trouvant sur son sol.

Le Haut Commissariat continuera d'appuyer les autorités kényanes afin de garantir aux demandeurs d'asile un accès aux procédures de réception et d'enregistrement, ainsi qu'à d'autres services, et de répondre à leurs besoins en termes d'assistance et de protection. Il compte sur les autorités pour veiller à que les mesures prises restent conformes aux normes internationales.

Le Kenya est signataire de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés et de la Convention de l'Organisation de l'unité africaine de 1969 relative aux réfugiés. Ce pays fournit généreusement un havre de paix à des réfugiés depuis des décennies. Actuellement, le Kenya accueille près de 630.000 réfugiés, dont plus de 500.000 originaires de la Somalie voisine.


News Tracker: autres dépêches sur la question

HCR : le camp de réfugiés de Dadaab, le plus vaste au monde, a 20 ans

En savoir plus


Coup de projecteur